EN

Société

Rumonge: la Cossessona tente de convaincre

01/02/2020 Félix Nzorubonanya Commentaires fermés sur Rumonge: la Cossessona tente de convaincre
Rumonge: la Cossessona tente de convaincre
Victor Ndabaniwe : « L’adhésion à la Cossesona est libre et volontaire. »

Tournée dans les provinces du Sud de ce consortium des syndicats des enseignants. Objectif : expliquer ses missions et les avantages d’en devenir membres.

Victor Ndabaniwe président  de la Coalition des syndicats pour la solidarité nationale et la défense des intérêts socioprofessionnels (Cossessona) a tenu une réunion dans la salle du lycée de Rumonge avec les intervenants dans ce secteur, ce mercredi 29 janvier.

Accompagné par le directeur provincial de l’enseignement  et le représentant du syndicat Conapes en province de Rumonge, M. Nbabaniwe a tout d’abord expliqué aux enseignants  la politique salariale en vigueur aujourd’hui. D’après lui, les syndicats des enseignants  se sont battus bec et ongle pour décrocher auprès du gouvernement l’ajustement salarial sur quatre ans et les a informés qu’une ordonnance autorisant l’ajustement salarial sur six mois vient d’être signé. Il a par après expliqué le fonctionnement de la Fondation du personnel de l’enseignement (FLE) en sigle dont il assure la présidence. Il a indiqué que depuis ce mois de janvier les cotisations des enseignants à cette  fondation vont doubler passant de six mille francs à douze mille francs dans le but d’augmenter le volume de crédit octroyé aux enseignants.

Victor Ndabaniwe a regretté  le fait qu’il y ait eu des malentendus autour de la  contribution mensuelle demandée à chaque enseignant. Pour lui, c’est dû au manque d’information ou à  l’intoxication.

Il a indiqué que c’est au cours de la réunion de la famille syndicale tenue à Kayanza au mois de juillet 2019  que six syndicats des enseignants ont décidé librement que chaque enseignant doit donner cinq cents francs chaque mois pour répondre à l’esprit de solidarité qui a toujours caractérisé le peuple burundais.

Inquiétudes sur la transparence dans la gestion 

Victor Ndabaniwe a dit que la Cossessona va octroyer une assistance aux enseignants grâce à cette cotisation notamment les tickets pour les soins médicaux à l’étranger, l’assistance pour les maladies que la Mutuelle ne couvre pas, les frais funéraires.

Dans leurs interventions, certains enseignants ont exprimé des inquiétudes sur la transparence de la gestion de ces fonds. Ils ont demandé qu’il y ait un document écrit montrant comment l’unité de gestion de ces fonds va opérer pour assurer la transparence et la redevabilité. D’autres ont déploré que les enseignants à la base n’aient pas été consulté préalablement afin qu’ils donnent leurs avis.

Ils ont aussi suggéré que cette cotisation soit versée par les syndicats réunis au sein de ce forum et ne pas imposer d’autres contributions aux enseignants membres des autres syndicats.

Après un débat houleux et vif, le président de la Cossessona a déclaré que l’adhésion à cette coalition est libre et volontaire. L’enseignant qui le désire complétera une fiche d’adhésion sans aucune pression. « Ceux qui ne sont pas convaincus pourront rejoindre la Cossessona plus tard,  la porte reste ouverte. »

Signalons que le président de la Cossessona est en tournée dans les provinces du sud du Burundi où le taux d’adhésion à cette coalition reste faible. Il poursuivra cette tournée dans les provinces de Makamba, Rutana, Bururi et Mwaro.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un recensement polémique

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un recensement polémique

Il est sous les feux de critiques, accusé de tout et de son contraire. Le recensement des fonctionnaires en cours est attaqué sur le fond et la forme. Ces derniers estiment que les questions sont trop nombreuses et manquent d’objectivité. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 404 users online