Jeudi 17 juin 2021

Société

Rohero : Un taxi-vélo abattu par un policier

05/02/2019 Commentaires fermés sur Rohero : Un taxi-vélo abattu par un policier
Rohero : Un taxi-vélo abattu par un policier

Un conducteur de taxi-vélo a été tué ce mardi 5 février par un policier. C’était vers 14 heures, sur l’avenue Muyinga tout près du chef-lieu de la zone Rohero en mairie de Bujumbura.

Les témoins rencontrés sur place indiquent que ce taxi vélo a été arrêté par deux policiers en tenue civile. Ceux-ci étaient accompagnés par trois autres policiers armés. «Ils se sont présentés comme de simples clients.» Quand le taxi vélo s’est arrêté, les deux policiers ont saisi son vélo en lui signifiant qu’il a violé le périmètre réservé aux taxis-vélos.

Après deux minutes de discussions, racontent-t-ils, d’autres conducteurs de taxis-vélos sont intervenus pour soutenir leur collègue. Ils ont récupéré le son vélo saisi. D’après lui, le forcing des taxis-vélos a frustré les deux policiers. «Un d’entre eux a demandé à ses collègues armés de tirer sur le conducteur de taxi vélo et celui-ci a été mortellement touché dans le dos.»

Un autre conducteur de taxi vélo croisé sur les lieux dénonce la brutalité et le harcèlement des policiers. «Ils nous arrêtent tout le temps pour nous demander de l’argent. Ils exigent souvent deux à cinq mille BIF pour la restitution du vélo saisi. Sinon, ils embarquent le vélo vers un endroit inconnu.»

Parfois, soutient-il, les policiers saisissent leurs vélos même quand ils sont en ordre. Il demande au ministère de la Sécurité de les laisser travailler tranquillement.

Pour évacuer le corps du conducteur du taxi-vélo, la police a dû faire reculer ses collègues qui tentaient de bloquer l’ambulance.

Contacté, Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère de la Sécurité Publique s’est refusé à tout commentaire. Il fait savoir qu’il ne donne pas des informations aux journalistes du Groupe de presse Iwacu.
Le policier auteur de ce meurtre a été emmené au bureau de la zone Rohero.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« 1972 », à chacun sa vérité ?

Depuis le 28 avril, cinq grandes conférences de témoignages et de réflexion sur les « événements de 1972 » sont prévues par le Sénat du Burundi. Elles vont se clôturer le 25 juin courant. Le but est de se souvenir (…)

Online Users

Total 986 users online