Samedi 18 septembre 2021

Environnement

RN3 : le pont Muha menace de s’effondrer

27/06/2021 Commentaires fermés sur RN3 : le pont Muha menace de s’effondrer
RN3 : le pont Muha menace de s’effondrer
Le pont Muha est sur le point de s’effondrer

Le pont Muha sur l’axe communément appelée Route Rumonge, séparant les communes de Mukaza et de Muha en mairie de Bujumbura, menace de s’effondrer. Les murs de soutènement de ce pont commencent à se fissurer laissant derrière eux un ravin qui s’étend dangereusement.

« Si rien n’est fait d’ici peu alors adieu ce pont », lâche un fleuriste qui travaille près de ce pont Muha menant vers les quartiers du sud de la mairie de Bujumbura. Cela fait une année que ce pont est menacé.

Selon les fleuristes exposant leurs pots de fleurs aux abords de ce pont, ils ont alerté les autorités pour qu’ils puissent venir le réparer ’’mais personne n’est venu’’. Ces derniers leur ont fait une promesse : «On viendra mettre des pierres».

Aujourd’hui le pont risque de s’effondrer. Les murs de soutènement commencent à se fissurer. Un ravin s’élargit progressivement suite aux fortes pluies.

Les usagers se disent inquiets. Les fleuristes travaillant près de ce pont, s’inquiètent mais c’est surtout pour leur commerce. Ils lancent un cri d’alarme. Ils demandent que ce pont soit réhabilité dans l’immédiat avant la saison des pluies : « La saison pluvieuse s’approche et ce ravin s’est agrandi suite aux fortes pluies. Nous demandons qu’il soit réhabilité le plus tôt possible pour que la pluie n’abîme pas le reste ».

L’administrateur de la commune Muha, Dévote Ndayisenga, dit qu’elle est déjà au courant de cette situation. «Une correspondance a été déjà transmise à l’Office burundaise de l’Urbanisme ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 191 users online