Vendredi 21 juin 2024

Économie

RGPHAE : Le coût global estimé à environ 75 milliards de BIF

23/11/2022 1
RGPHAE : Le coût global estimé à environ 75 milliards de BIF
Le dénombrement principal du (RGPHAE) se fera en août et septembre 2023

D’après le Comité national du Recensement général (CNOR), le Burundi réalisera le dénombrement principal de son Recensement général de la population, de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage (RGPHAE) en août et septembre 2023. Le coût global pour les deux opérations (RGPH et RGAE) est estimé actuellement à environ 75 milliards de BIF.

Le RGPHAE, institué par le décret no 100/109 du 30 novembre 2020, est une grande opération statistique couplant le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) au recensement général de l’agriculture et de l’élevage (RGAE). Selon le CNOR, il sera numérisé contrairement aux trois derniers recensements qui étaient analogiques.

Le CNOR demande à la population d’adhérer massivement, sans que personne soit laissée de côté, au RGPHAE « afin de permettre au gouvernement et à ses partenaires de disposer des informations statistiques exhaustives pour les bonnes prises de décisions en matière de conception, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation des politiques et programmes de développement du Burundi. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Rwajekera

    Le CNOR demande à la population d’adhérer massivement, sans que personne soit laissée de côté, au RGPHAE « afin de permettre au gouvernement et à ses partenaires de disposer des informations statistiques exhaustives pour les bonnes prises de décisions en matière de conception, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation des politiques et programmes de développement du Burundi. »
    J’entends toujours parler d’associer gouvernement et « ses partenaires » qui doivent disposer des informations afin de recevoir des informations pour une bonne prise de décision…. N’est-il pas plus que temps que nos dirigeants sachent prendre des décisions seuls comme des grands, sans devoir faire intervenir « ses partenaires »? Qui sont-ils d’abord? Et que ferons-nous quand ils voudront nous tourner le dos? Ne nous étonnons pas de voir ingene badusuzugura…. Biva aho.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 1 823 users online