Société

Retour de plus de 1600 adeptes d’Eusébie : « On considère que leur vie est en danger » 

23/03/2020 Alphonse Yikeze Commentaires fermés sur Retour de plus de 1600 adeptes d’Eusébie : « On considère que leur vie est en danger » 
Retour de plus de 1600 adeptes d’Eusébie : « On considère que leur vie est en danger » 
Au poste-frontière de Gatumba, les adeptes d’Eusébie attendant l’enregistrement

A la suite du retour, ce mercredi 18 mars, de plus de 1600 adeptes de la prophétesse Eusébie venant de la RD Congo, Human Rights Watch a exprimé ses craintes quant au sort de ces rapatriés. « On considère que leur vie est en danger », a avancé Lewis Mudge, directeur de HRW pour l’Afrique centrale, sur RFI.

Ce haut-responsable de HRW a expliqué qu’au regard de la tuerie de Businde en 2013, les conditions d’une réinstallation paisible dans leur pays n’étaient point réunies pour ces ’’disciples’’ d’Eusébie. « Leur sécurité ne peut pas être assurée. Depuis 2013, Human Rights Watch a documenté des abus commis contre ce groupe religieux, particulièrement des cas de tueries en mars 2013 à Businde, dans la province de Kayanza, où la police a tiré à balles réelles sur ce groupe de fidèles… »

Et d’affirmer que la crise de 2015 n’a fait que renforcer la vulnérabilité de ’’ce groupe religieux’’. « En 2015, il y a eu plusieurs adeptes qui ont été forcés de déclarer leur préférence pour le président Nkurunziza. Pour des raisons religieuses, ils ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas avoir d’avis politique et ils ont refusé de déclarer leur soutien au président du parti au pouvoir. Par la suite, ils ont été menacés fortement, particulièrement par les agents des Imbonerakure ».

Signalons que dès leur arrivée au poste-frontière de Gatumba, ces adeptes de la ’’prophétesse’’ Eusébie ont été enregistrés. Ils ont eu un peu de nourriture avant d’être conduits le lendemain, vers le camp de transit des réfugiés de Makombe pour une mise en quarantaine. C’est sur la colline de Mutambara dans la commune et province de Rumonge au sud-ouest du pays.

RDC

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 474 users online