Jeudi 17 juin 2021

Culture

Reprise des émissions de CCIB FM+ : la CFCIB se réjouit

07/12/2017 1

Denis Nshimirimana, secrétaire général de la Chambre fédérale du commerce et de l’industrie au Burundi (CFCIB), se félicite de la réouverture de la radio CCIB FM+. Celle-ci avait été sanctionnée et fermée pour trois mois. Le CNC reprochait à cette station «d’avoir diffusé une information contraire de sa ligne éditoriale».

Denis Nshimirimana : «La CCIB FM+ est notre principale canal de communication»

Dans un point de presse de ce mercredi 6 décembre, il a fait savoir que la fermeture de leur station les avait affectés. Elle constitue, indique-t-il, son canal de mobilisation pour l’amélioration du milieu d’affaires au Burundi.

Il intervient après la décision du Conseil national de Communication (CNC) de ce lundi 4 décembre, tombée un mois avant l’échéance des sanctions.

M. Nshimirimana réaffirme la fidélité de la CFCIB à la ligne éditoriale de la radio. Elle vise la promotion de l’économie. Néanmoins, tient-il à nuancer, les questions d’ordre sécuritaire, social, éducatif les interpellent. A condition, explique-t-il, qu’elles soient directement liées à l’économie.

Il appelle à la responsabilité des journalistes. Ils les exhortent à cadrer leurs programmes en conformité avec des objectifs de la CFCIB : «Ils transparaissent dans la convention signée avec le CNC».

La radio CCIB FM+ avait été sanctionnée le 2 octobre pour trois mois à la suite d’un éditorial sur le massacre de réfugiés burundais à Kamanyola, à l’Est du Congo.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. ISTAU

    Bonjour M.Nshimirimana
    Le cadre est fixé. Quant au reste, chers journalistes, fermez les yeux !

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« 1972 », à chacun sa vérité ?

Depuis le 28 avril, cinq grandes conférences de témoignages et de réflexion sur les « événements de 1972 » sont prévues par le Sénat du Burundi. Elles vont se clôturer le 25 juin courant. Le but est de se souvenir (…)

Online Users

Total 1 217 users online