Dimanche 25 février 2024

Société

Région Nord/Ngozi : Il a quitté l’Amérique pour venir se marier incognito

Région Nord/Ngozi : Il a quitté l’Amérique pour venir se marier incognito
Edison Abayo dans sa famille aux Etats-Unis d’Amérique

Il a laissé sa femme et ses 3 enfants pour venir clandestinement doter et se marier avec une jeune fille de Ngozi. Il se convertit à l’Islam pour contourner la décision administrative. Sa femme officielle réclame justice.

Il s’appelle Edison Abayo. D’origine burundaise, il a la nationalité américaine, vit actuellement au Texas. En Amérique, il est marié légalement et a 3 enfants. Il y a un mois, il a entrepris des démarches pour se marier loin de son pays adoptif avec une fille de Ngozi. Dans ses tentatives, il a été stoppé par l’administrateur de Ngozi après l’opposition du 24 avril 2023 de sa première femme qui vit actuellement aux Etats-Unis d’Amérique.

Débouté par l’administration, il ne s’est pas posé beaucoup de questions pour changer de religion. Lui qui était pentecôtiste, il embrasse la religion musulmane. Un mariage qui reflétait tout le faste et la magnificence des vacanciers revenus de chez le pays de l’Oncle Sam.

Selon les invités, il a montré à la population de Ngozi à quel point il est riche. La fête était grandiose si ce n’était pas l’absence de l’époux qui a préféré envoyer un représentant dans les cérémonies de dot et de mariage. Pour épater la famille de sa nouvelle conquête et souligner sa puissance financière Edison Abayo, aujourd’hui Barack, n’a pas lésiné sur les moyens. Les cérémonies se sont déroulées dans l’Hôtel des Plateaux, l’un des établissements les plus huppés de Ngozi.

« C’était le mariage le plus épique de tous les temps. Les invités ont eu droit aux somptueuses festivités où les mets les plus précieux et raffinés leur ont été servis », a indiqué une des convives. D’après elle, c’était un mariage princier.

L’hôtel, les robes de la mariée, les décors, les cadeaux, les repas, les cérémonies auraient coûté des dizaines de millions. « Il a montré qu’il a des dollars à dépenser vraiment », clame Fabienne de Ngozi. D’après cette dame, l’absence de l’époux a été le seul point sombre dans ces cérémonies, sinon tout a été faste et grandiose. Malgré la grandeur des cérémonies, c’est l’absence de l’époux qui a accaparé tous les regards. Beaucoup d’habitants de Ngozi y ont vu quelque chose de louche.

« Il a endetté toute la famille pour séduire la jeune burundaise ! »

Miraj Nizigiyimana : « Nous conseillons aux fidèles d’aller se faire inscrire à l’Etat civil comme la loi nous le demande »

Selon Espérance Umurisa, sa femme jusqu’ici officielle, les jeunes burundaises devraient faire attention aux hommes communément appelés « diasporas ». Son mari a contracté un crédit de 35 000 dollars américains après avoir subtilisé la signature de sa femme. Cette dernière est condamnée à payer cette dette qu’elle n’a ni souhaitée ni dépensée.

« Quand j’ai constaté cela, j’ai entrepris les démarches de divorce mais jusqu’à maintenant nous sommes officiellement mari et femme. Aller épouser une autre femme clandestinement loin de ses enfants et sa famille relève de l’escroquerie », déplore-t-elle.

D’après cette mère de 3 enfants, il devait attendre que le procès de divorce soit terminé et que la séparation des biens soit effectuée pour épouser celle qui lui semble convenable et amoureuse. Sinon se réfugier dans sa nouvelle religion a montré qu’il a quelque chose à cacher.

« Je me demande si cette religion permet aux hommes de se marier avec une autre femme sans le consentement de la première », s’interroge Espérance Umurisa tout en précisant qu’elle et ses enfants doivent vendre le toit familial qui n’était pas déjà payé en totalité.

Concernant la religion musulmane dans laquelle Edison Barack Abayo s’est converti, le secrétaire provincial de la Comibu s’en lave les mains. Selon Miraj Nizigiyimana, ce mariage n’est pas enregistré dans le registre de la Comibu. Le mufti qui a célébré cette union n’est pas reconnu par cette organisation musulmane.

« La première chose que nous exigeons, c’est de respecter la loi. Nous conseillons aux fidèles d’aller se faire inscrire à l’Etat civil comme la loi nous le demande ». Contacté par téléphone, Edison Abayo Barack a d’abord indiqué qu’il n’est pas propriétaire de ce numéro et puis il s’est plaint de la mauvaise connexion pour éteindre son téléphone. Jusqu’au jour où nous mettons sous presse, il n’a pas encore donné signe de vie.

Forum des lecteurs d'Iwacu

22 réactions
  1. Mwebwe nuvuga ntimuzi ukuri benetada ahumugabo yaza nawe akavuga mwokwifata kumunwa uwomugore wiwe mwebwe ntawe muzi nakwirenganira jewe umugore wiwe ndamuzi niwe yisenyeye none umugore katababwiye yuko kuva Edison amurongora koyamaze umwaka umwewese arara mucumba ciwe ??? Edison yariyaragowe ahubwo ntamugore yarafise akonagace mbahaye umugore atarazi guteka umugabo akavamukazi ashikira mugikoni ishingano zumugore umugabo akabariwe azikora???wamugorewe ntwabwenge ufite umugore wubwenge yubaka urugo rwiwe ariko umugore wikigorwi arusenyesha yiwe maboko uwomugore turabana ndamuzineza amaramarire hiyo arigusevya umugabo atangamafaranga ngobamufunge none vyase ubunaho afatanye nitangazamakuru ubwonubwengese??uribazako umugabo yogaruka kubera umusize kumakuru??umusebya umugore wikigoryiweee

    • Gugusse

      Si c’est vrai, il n’a rien appris de ses déboires. Au lieu d’“importer” une autre fille du pays, qui lui fera vivre les mêmes tourments, il devrait consommer “local”, épouser une fille déjà acclimatée aux réalités Nord Américaines, “landed” selon le jargon consacré. Just saying!!

    • Gacece

      @Dusabe
      Ivyo bintu uvuze biratangaje! None abo bana batatu bavutse gute? Siwe se wabo?

  2. Nziza

    je suis de la Diaspora en Europe et je dis que je suis contre une rupture entre les epoux quelle que soit la raison si il ya des enfants innocents. Mais en tant que statisticien, je peux conclure que en grande partie ce sont les femmes en Europe qui sont a la base de ce genre de reactions et decisions de leurs maris. Ce sont elles qui leur poussent a fuir le toit familial ou a reagir d’une façon anormale, c’est la raison pour laquelle je vous conseillerais de ne pas tirer des conclusions hatives en condamnant Mr Barracks Abayo sans pour autant s’ impregner de la cause de son virage. Il serait mieux que l’auteur de cet article revienne avec une information complete au lieu de lancer un debat vide qui nous fatiguent pour rien.

    • Gacece

      @Nziza
      Je connais des personnes qui n’accepteront jamais de divorcer à cause de leurs croyances religieuses. Et ils s’en trouve dans toutes les religions.

      On adopte des comportements anormaux à cause de plusieurs facteurs :

      – Manque de maturité : on refuse de demander conseil et même quand on en demande, on fen ait à sa tête ;

      – Vengeance ou punition : on veut faire payer la personne qu’on juge responsable de la situation dans laquelle on se trouve ;
      – Sentiment d’impuissance : on se retrouvé coincé dans une situation dont on n’entrevoit aucune solution, ou dont toutes les tentatives de solution ont échoué, ou encore il s’agit d’un problème qu’on ne veut pas affronter… par choix ou par peur.

      Quant à ces femmes européennes que vous pointez du doigt, c’est… pour le meilleur et pour « la pire »!… Et je ne suis pas d’accord avec vous : on ne résout pas un problème en créant un autre.

    • Samandari

      @Nziza et @Dusabe

      Le couple vit aux USA pas au Burundi.
      L’année : 2020’s pas les années 1930.
      Je suis choqué de lire, en 2023, que Mme ne sait pas faire la cuisine! etc, etc..Remarque que tout ceci ne les as empêchés de faire trois très beaux enfants(photos) qui méritent un foyer sans violence que cela soit(psychologique ou physique).
      Un marriage n’est pas une prise d’otage, c’est une décision mutuelle car voyez vous, la femme d’aujourd’hui, que vous l’acceptiez ou pas ne sont plus « nos mères ou grand mères  » car elles sont aussi diplômée si pas plus diplômée que l’homme d’aujourd’hui. Donc aussi puissante financièrement que son frère ou mari etc… Et si ca fonctionne pas, c’est soit la faute à tout le monde ou personne. C’est normal pour deux individus d’évoluer dans une direction très différente (differences irréconciliables). Surtout si elle a un individu qui se plaint que la nourriture n’est pas prête quand il rentre du travail. Croyez moi, je vois ce que vous voulez dire mais ce que vous dites ne se dit plus dans le monde d’aujourd’hui. Quelle honte!

      La loi civile Américaine vient avant les religions et cultes que Mr Barack le veule ou pas, que la culture au Burundi d’aujourd’hui -car j’ose croire que c’est pas la culture Burundaise-le veule ainsi ou pas.

      Espérer que Mr Barack va tirer les lessons nécessaires pour un avenir meilleur car il me semble jeune(photo). Il serait vraiment triste de le voir gâcher la vie en répétant les memes erreurs!. Deja, soutenir deux foyers (Les indemnités familiales pour les enfants) car la loi va pencher vers la mère qui va garder les enfants!

      Quand aux jeunes Burundais, bienvenus au nouveaux monde!

  3. ENOC KITUNGANO

    Comment cela est-il possible de se Marier en Islam avec 4 femmes et d’aller se mettre en ordre avec l’Etat Burundais qui n’enregistre qu’une femme sur quatre? Avez-vous compris l’explication de l’officiant musulman ? Expliquez-moi si vous l’avez compris.

    • Gacece

      @ENOC KITUNGANO
      Je suis presque certain que même si l’Islam permet de marier 4 femmes, elle (la relition Islam) ne permet pas de marier des femmes de religions différentes… Cela reste à vérifier. Un musulman qui s’y connaît pourrait nous éclairer.

  4. Imburi ya Yesu

    Wamugabo ndibaza kowavumwe nimana sintegera neza ivyagushikiye
    América izogusaba bagusubizeyo wewe umeze nka YONA womuri bibiriya

  5. NDAYISABA

    N’y aurait il pas des non dits? pourquoi le mari a pris cette folle décision ? les 35000$,peut-être que sa femme lui devrait plus que ça ! Et pourquoi tous les 2 se conviennent pour une divorce? la femme doit en savoir plus et souvent l’origine de tous les maux doit être elle.
    chercher la cause profonde pour me prouver le contraire.

  6. Jamahaar

    Se convertir a l’Islam dans le but de prendre une deuxieme epouse en contournant les contraintes et les interdictions de la religion chretienne reste toujours un peche, mais aussi illegal pour Edison Barack Abayo.Certes le livre saint des Musulmans,le Coran permet aux fideles d’epouser jusqu’a quatre femmes si et seleument si l’homme disposent des moyens suffisants pour prendre soin de toutes les conjointes, leurs enfants et manifester la meme affection a toutes ses femmes au meme pied d’egalite.A l’etat actuel des choses, Mr Barack est encore loin du « droit chemin » que ce soit du point de vue de l’Eglise Pentecoste, de l’Islam et par dessous tout des legislations americaine et burundaise en matiere civile et matrioniale.Il est libre de se marier avec une nouvelle femme de son choix, a condition de finaliser d’abord le divorce avec la premiere epouse et prendre les engagements de supporter et partager l’education des enfants jusqu’a leur maturite.Pour le moment, c’est un fugue coupable d’adultere.

  7. Gacece

    Essayez de vous mettre dans sa situation!
    Imaginez « vous-même »! Vous êtes marié… « Vous êtes pentecôtiste et vous voulez divorcer! »

    Maintenant, imaginez le nombre de séances de culpabilisation, de citations de passages de La Bible et le nombres de personnes (de la plus jeune à la plus vieille, du plus récent converti jusqu’au pasteur) qui vont défiler devant vous pour vous faire des remontrances et vous forcer à retourner dans le « mala-droit» chemin!

    Je n’ai rien contre cette religion et je ne dis pas non plus qu’il a bien agi!… Mais… la situation est tellement terrifiante qu’un choix irrationnelle n’est pas une surprise.

    Maintenant qu’il a démontré à tout le monde qu’il n’a aucune intention de retourner dans sa famille abandonnée, qu’il assume ses responsabilités. Il doit trouver une façon de finaliser le divorce et de décharger son ex-femme de toute dépense et de toute dette découlant de sa fugue. Mais attendez!… Il me semble que cela est plus effrayant que les religieux!

    Dans le fond, ce n’est qu’un trouillard!

    Et.. Je ne le connais pas! Donc, ce n’est qu’une opinion.

  8. Nkurunziza Jessie

    Uyo Edison Barack yahuye n’ama tentations diaboliques.Du courage à Espérance et ses enfants.Ariko yihanganye yomubabarira agasubira mu rugo kuko après tout ni se wabana biwe.Et en plus le mariage de Ngozi n’est reconnu nulle part!Ngira hari abo yagomba kwereka ko ari igihangange dans notre société devenue matérialiste à outrance.Vyamuciyemwo ntakundi.

    • Micheline Nyandwi

      @Nkurunziza Jessie

      Je ne sais pas si vous croyez vraiment à ce que vous dites. Mr a traversé la ligne non-retour et donc ne mérite pas le retour dans sa famille Américaine. D’ailleurs je soupçonne qu’il ira en prison dès qu’il met les pieds au Texas car voyez vous, si c’est c’est prouvé qu’il a forgé la signature pour faire la demande de crédit est un crime aux USA. La polygamie est illégale!

      • Arcade arcane NDAYIKEZA

        Micheline je suisvd’accord avec toi
        il ne merite le retour vers amérique ,il existe beaucoup de gens qui veut se montrer comme des hérosvor c’est faux.
        Tout cela montre que même où il était en amérique il avait des mauvais comportement

    • Gacece

      @ Micheline Nyandwi
      C’est beaucoup plus la falsification de la signature qui pourrait le conduire en prison au Texas. Puisque le nouveau mariage est un faux (il n’y a pas eu de mariage), ce n’est plus qu’une fumée sans feu… c’est le cas de le dire. Il aura au moins contribué à l’économie de Ngozi.

      • Micheline Nyandwi

        @Gacece
        Premièrement Je tiens à preciser que si le mariage ne fonctionne plus, c’est leur droit de se séparer pour le bien des enfants et eux aussi. Ils méritent de vivre la vie comme bon leur semble.

        La falsification de signature est un crime fédéral aux USA. Tout ce que Mme aura besoin c’est de signer un document qu’elle n’a pas signé la demande de crédit et l’on pourrait facilement faire une trace direct de cette argent et la banque passera l’affaire aux autorités. Et là Mr Barack va se trouver dans une engrenage, presque perdra le control de sa vie d’avant et celle don’t il pensait mener au future.

        Sûrement que la vie familiale d’une famille Africaine est le moindre souci du Texas car elle va rejoindre le groupe des familles monoparentales. Surtout qu’il y a tout une économie basée sur cette nouvelle situation de la famille Barack(il s’appelle Barack, encore mieux! Barack n’est pas un nom populaire chez les républicains ): Les avocats, le system de payment de « child supports, les prisons privée (main d’oeuvre presque forcée), etc… Chaque niche est pleine d’hyènes!

        Tout ceci pour vous dire que, il aurait cherché a faire les choses correctement, il n’aurait pas eu de souci. Les religions n’y sont absolument pour rien. Je ne connais pas Mr Barack mais je me dis qu’il doit avoir d’autre soucis et espère qu’il va essayer de chercher un vrai conseil pour ne pas rendre, surtout sa situation pire.

        Je leur souhaite un bon courage.

        • Chercheur

          Twizere ko azosoma izo mpanuro umuhaye.

    • Sacha Makeba

      Si ce que son ex des USA dit est vrai (Car il y a tjrs deux versions a chaque histoire) Mr Edison Abayo a commit la plus grande trahison familiale: Voler l’argent qui sera nécessaire a l’education des ces (pas ses) trois précieux enfants. Surement que son ex aura besoin de le pardonner pour pouvoir avancer dans sa vie elle mérite mieux. @ Jessie, je ne sais pas si vous avez une idée de comment il est difficile d’élever trois enfants seules au Texas.

      • Nziza

        Si vous etes de l’avis de cette femme qui croit au vol de 35.000$, mais soyons serieux et realistes. Pourquoi la femme le dit maintenant? Vous croyez qu’en Europe et aux USA une Banque peux vous accorder un tel credit sans l’aval de deux conjoints?
        ik n y a pas de corruption pour obtenir un credit en occident et les deux conjoints doivent passer une interview a la Banque ensemble en donnant des garanties.
        Je trouve que l’auteur de cet article est un habitue des  » ligala » car un bon journaliste doit faire des investigations avant de publier une information.

        • Sacha Makeba

          @Nziza
          D’après votre commentaire en haut, vous êtes en Europe, donc je comprend vos doutes. Je suis en Amérique du Nord, une société ou les citoyens sont communément appelés « Consommateurs & contribuables). Une des raisons que nos sociétés constituent une 1ere puissance économique est l’efficacité du flow de crédit. Donc un travail continuel pour éliminer la bureaucracy. Cela fait presque 10 ans que je n’ai pas mis mes pieds dans ma banque physiquement. Je suis tjrs choquée de voir les gens utiliser les chèques pour régler les transactions en Europe. C’est un autre monde ici! Si j’ai bien compris, en Europe, c’est l’inverse: Trop de bureaucracy. Vous auriez remarqué que une des causes de la rapidité par laquelle on a eu des soucis de banks run était l’usage des téléphones pour bouger les épargnes dans d’autres banques. Silicon Valley Bank (SVB) servaient des petites entreprises avec des balances de plus de 250 milles de $, alors vous vous imaginez bouger cette somme par telephone. Donc $35K, c’est vraiment pas grand chose. Ici tout est basé sur la confiance totale jusqu’a ce que on la viole. Dans ce cas, nous avons un processus très efficace pour sortir le poisson pourrie. @ Micheline Nyandwi a bien expliqué comment les choses fonctionnent en cas violation de confiance.

          Vous êtes d’accord que sans la confiance entre deux conjoints, il est impossible de tenir une vie familiale. La vie est compliquée, il ne faut pas la compliquer d’avantage, surtout quand on a des enfants dans un monde dans lequel on a pas tellement de soutien familiale (Pas d’oncles, tantes, cousins, grand père/mère, voisin, etc… bref tout ce dont on a tjrs eu au Burundi). Voici la liste des instruments financiers que nous avons ici: Une carte bancaire (la carte blue en Europe), Une carte de crédit(Visa, Master card, AMEX, etc…..), puis une ligne de crédit. Chaque membre de famille une copie de la carte de crédit familiale. La carte de crédit a déjà une marge de credit déjà approuvée . Attention tout ceci ne constitue pas du luxe, mais des instruments pour rendre la vie facile a ceux qui sont responsables. RESPONSABLE! Sinon, cela devient des cordes aux coup de l’utilisateurs. Rien n’est gratuit ici! Vous avez dit que vous êtes statisticien et toutes ces infos sont sur l’internet, vous pouvez aller voir la moyenne marge de credit/carte, Moyenne de credit/ligne de credit, prêt immobiliers.

      • Gacece

        @Nziza
        Quand on a une bonne cote de crédit, on n’est pas obligé de se présenter à deux en personne à la banque. On peut même faire sa demande de crédit en ligne, imprimer ou recevoir les formulaires par la poste, les remplir, les signer* et les retourner à la banque (également par la poste ou par courrier électronique). La banque contactera les clients par téléphone et leur posera des questions personnelles pour valider leur identité et s’assurer que c’est bien eux qui ont fait la demande du crédit. Ce n’est qu’après cette authentification que la banque libérera les fonds.

        * Même les signatures électroniques sont actuellement légalement acceptées dans l’Occident dont vous parlez.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 232 users online