Politique

Rapport de l’ONU : un affront selon le Cndd-Fdd

22/09/2016 Fabrice Manirakiza 3
Permanence nationale du parti Cndd-Fdd
Le parti de l’aigle rejette en bloc les accusations portées contre lui dans le rapport des Nations Unies

«Le parti Cndd-Fdd rejette les accusations non vérifiées et dangereusement biaisées contenues dans ledit rapport, visiblement résultat d’une campagne délibérée de diabolisation du pouvoir, de la manipulation de l’opinion et qui s’inscrit dans la droite ligne de l’entreprise destructrice.»  C’est le contenu d’un communiqué de presse sorti ce jeudi 22 septembre 2015 et signé Evariste Ndayishimiye, secrétaire général de ce parti.

Pour le parti au pouvoir, les accusations contenues dans ce rapport ne reflètent aucune réalité sur terrain. «Le Cndd-Fdd regrette qu’il n’ait jamais été contacté par ces experts à propos des accusations portées à son encontre.» Selon le parti de l’aigle, c’est un signe éloquent de la mauvaise foi et l’intention de nuire de ces experts onusiens.  Il assure que les Imbonerakure ne participent pas dans des actes répréhensibles mais que s’il advenait qu’un quelconque membre du parti viole la loi, il en est individuellement tenu responsable. «Les accusations portées contre les Imbonerakure sont de grossiers montages. Ce rapport constitue un grave affront  aux membres de notre parti et à tout le peuple burundais épris de paix.»

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Bados

    Nous sommes fatigués avec ces rapport des NU. Qu’ ils nous aident tout simplement à chasser ou capturer ces tueurs DD point trait! !

  2. mayugi

    Que voulez-vous que “cette aigle” dise? C’est elle la première responsable de ces bavures. Les imbonera sont innocentés en oubliant que nous observons leur quotidien nous qui sommes ici au Burundi. La vérité blesse disent les Gaulois!

  3. Bahati

    Y’aurait-il quelqu’un qui s’attendait a ce que le gouvernement et les Nyamitwes applaudissent le rapport ? Quoiqu’ils disent, quoiqu’ils font, que les imbonerakures descendent dans les rues, que les Nyamitwe sillonnent le monde pour dementir le rapport, ils ne changeront rien. Le rapport accablant est deja sorti. Le monde a deja vu leur bravoure. La question est de savoir la finalite de ce rapport sachant que les autres similaires ont ete fait; mais classes sans suite. Le monde voie maintenant que les burundais laisses a eux-meme ont une bonne raison de se defendre par tous les moyens. Que l’ONU agisse vite au lieu de sortir des rapports et des discours pour endormir les Burundais victimes du regime sanguinaire Q’elle ne vienne pas demain pour faire d’autres rapports des victimes du genocide qui a deja commence. Si demain les burundais trouvent les moyens pour se proteger, que l’ONU les laisse la paix.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Marcher dans les pas de Mutara I et Mutaga II

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Marcher dans les pas de Mutara I et Mutaga II

Des pourparlers entre le Rwanda et l’Ouganda devraient avoir lieu ce vendredi  21 février à un poste de leur frontière commune. Ils font suite à d’autres initiés dès le début de ce mois. C’est le cas de la rencontre de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 641 users online