Samedi 04 février 2023

Politique

Rapport de l’ONU : un affront selon le Cndd-Fdd

22/09/2016 3
Permanence nationale du parti Cndd-Fdd
Le parti de l’aigle rejette en bloc les accusations portées contre lui dans le rapport des Nations Unies

«Le parti Cndd-Fdd rejette les accusations non vérifiées et dangereusement biaisées contenues dans ledit rapport, visiblement résultat d’une campagne délibérée de diabolisation du pouvoir, de la manipulation de l’opinion et qui s’inscrit dans la droite ligne de l’entreprise destructrice.»  C’est le contenu d’un communiqué de presse sorti ce jeudi 22 septembre 2015 et signé Evariste Ndayishimiye, secrétaire général de ce parti.

Pour le parti au pouvoir, les accusations contenues dans ce rapport ne reflètent aucune réalité sur terrain. «Le Cndd-Fdd regrette qu’il n’ait jamais été contacté par ces experts à propos des accusations portées à son encontre.» Selon le parti de l’aigle, c’est un signe éloquent de la mauvaise foi et l’intention de nuire de ces experts onusiens.  Il assure que les Imbonerakure ne participent pas dans des actes répréhensibles mais que s’il advenait qu’un quelconque membre du parti viole la loi, il en est individuellement tenu responsable. «Les accusations portées contre les Imbonerakure sont de grossiers montages. Ce rapport constitue un grave affront  aux membres de notre parti et à tout le peuple burundais épris de paix.»

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Bados

    Nous sommes fatigués avec ces rapport des NU. Qu’ ils nous aident tout simplement à chasser ou capturer ces tueurs DD point trait! !

  2. mayugi

    Que voulez-vous que « cette aigle » dise? C’est elle la première responsable de ces bavures. Les imbonera sont innocentés en oubliant que nous observons leur quotidien nous qui sommes ici au Burundi. La vérité blesse disent les Gaulois!

  3. Bahati

    Y’aurait-il quelqu’un qui s’attendait a ce que le gouvernement et les Nyamitwes applaudissent le rapport ? Quoiqu’ils disent, quoiqu’ils font, que les imbonerakures descendent dans les rues, que les Nyamitwe sillonnent le monde pour dementir le rapport, ils ne changeront rien. Le rapport accablant est deja sorti. Le monde a deja vu leur bravoure. La question est de savoir la finalite de ce rapport sachant que les autres similaires ont ete fait; mais classes sans suite. Le monde voie maintenant que les burundais laisses a eux-meme ont une bonne raison de se defendre par tous les moyens. Que l’ONU agisse vite au lieu de sortir des rapports et des discours pour endormir les Burundais victimes du regime sanguinaire Q’elle ne vienne pas demain pour faire d’autres rapports des victimes du genocide qui a deja commence. Si demain les burundais trouvent les moyens pour se proteger, que l’ONU les laisse la paix.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Allo ? Econet Wireless ? Ne raccrochez pas

« La téléphonie mobile, facteur de développement. » Au moins dans deux ateliers, les professionnels des compagnies de téléphonie mobile démontraient noir sur blanc le lien entre sa pénétration et la croissance économique. Entre autres avantages : investissements directs, rentrées fiscales, inclusion financière, (…)

Online Users

Total 3 310 users online