Politique

Deux mois sans Jean

Jean Bigirimana
Jean Bigirimana

22 septembre -22 juillet. Deux mois, jour pour jour que notre collègue Jean Bigirimana a disparu. Iwacu a déposé une plainte devant le ministère public le 26 août.

Selon Sylvestre Nyandwi, procureur général de la République, le ministère public a ouvert un dossier d’information. Mais précise-t-il, il n’y a pas encore de dossier pénal qui ait été ouvert. Un dossier d’information sert à rassembler les dépositions de toute personne qui a quelque chose à dire en rapport avec le cas. Selon toujours M.Nyandwi, seule l’épouse de Jean Bigirimana a déjà fait sa déposition.

On retiendra que la dernière personne à avoir appelé Jean Bigirimana avant sa disparition est un certain Abel Ahishakiye. Le ministère public pourrait bien l’auditionner. Certainement qu’il livrerait beaucoup d’informations à la justice , comme en témoignent les différents articles parus dans Iwacu.

Pour rappel le groupe de presse Iwacu a mené plusieurs missions de recherche dans la province Muramvya où selon toute vraisemblance le journaliste Bigirimana aurait disparu. Elles ont abouti à la découverte de deux corps sans vie dans la rivière Mubarazi, dont un était décapité. La police a affirmé qu’aucun des corps n’était celui de Jean Bigirimana. Mais il n’y a pas eu de test ADN comme Iwacu le souhaitait.
Le mystère de la disparition de Jean Bigirimana reste toujours entier.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Yves

    La mauvaise volonté des services de police et de justice, et ce depuis le début de l’affaire, témoigne de l’implication de l’Etat burundais dans la disparition de Jean Bigirimana Il n’y a aucune autre explication objective qui tienne la route. Puisse-t-on un jour connaitre la vérité et punir les commanditaires de ce crime à la hauteur de cet acte lâche et ignoble

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Covid-19 : Pour que la peur ne prenne pas toute la place

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19 : Pour que la peur ne prenne pas toute la place

On est en plein dedans, le coronavirus est dans nos murs. La menace est bien réelle. Deux cas ont été recensés, avérés positifs à Bujumbura. Le ministre de la Santé l’a déclaré lors d’une conférence de presse, ce 31 mars. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 493 users online