Samedi 20 juillet 2024

Opinions

Quelques causes profondes de la violence

La violence sévit tout au long de l’histoire de l’humanité. En effet, qui dit violence dit morale ou droit. Nul ne songera à condamner le lion qui dévore une antilope ou le volcan qui dévaste tout sur son passage. La nature est amorale et/ou a-juridique ; elle est dépourvue d’intentionnalité bonne ou mauvaise. L’homme en revanche, armé de son intelligence et de son sens social, a développé des règles de comportement. Une fois ces règles violées intentionnellement et dans un but méchant ou égoïste, l’acte en soi peut être qualifié de violent. Le degré le plus élevé de violence se manifeste lorsque dans la communauté des humains des règles et des lois sont scélérates. A ce moment, une partie de la population est indexée, rejetée, voire brutalisée et humiliée en conformité avec ces terribles lois. L’esclavage, la servitude, le déni des libertés fondamentales, voire l’extermination font partie de cet arsenal politico-juridique que des systèmes de gouvernement sont parfois capables d’imaginer et d’appliquer.

Le mensonge

Une des violences les plus répandues est sans doute le déni de la vérité. Rien de tel pour amener ceux qui en sont victimes à se révolter car ils jugeront que leur droit est bafoué au bénéfice d’une version des faits inexactes et les pénalisant. Pour des raisons prétendument d’état, des gouvernements trompent les instances internationales et même leurs opinions publiques toute honte bue pour conserver ou pour reconquérir une honorabilité en perdition. Les politiciens mentent et trompent l’opinion publique sans état d’âme.

La manipulation

La manipulation est sœur du mensonge. Très souvent elle est utilisée pour asseoir un mensonge ; elle permet de travestir l’histoire d’un peuple ou celle d’une personne pour en faire un objet d’humiliation et en fin de compte de rejet. Lorsqu’on dit que le Noir est paresseux et que l’on diffuse des histoires alambiquées ou des images orientées à son sujet, ce mythe peut prendre racine dans l’esprit des gens des autres races au point de dévaloriser les Noirs sur le marché du travail et dans les relations interpersonnelles.

Le racisme

La source de violences les plus âpres provient du racisme. Le racisme engendre le rejet de ceux qui ne sont pas de votre race, il engendre aussi des attitudes d’hostilité irrationnelle. Les groupes asservis nourrissent alors de forts ressentiments et sont enclins à réagir en retour avec violence à l’endroit du groupe dominateur.
En conclusion, pour remédier à ces sources de violence, il importe d’investir dans la formation et la culture afin de dissiper la peur de l’Autre et ainsi développer une compréhension mutuelle entre les peuples et les nations. Pour combattre le mensonge, peut-être faudrait-il débusquer toutes les lois injustes et inéquitables au sein des instances internationales et nationales et veiller à l’observance de valeurs constructives. Comment ne pas se rendre compte que toute guerre termine nécessairement par un accord ? Autant faire l’économie du conflit violent et entamer des négociations si difficiles soient elles pour aboutir à un modus vivendi qui respecte la vie humaine.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. Terimbere

    @ Ngendahayo

    C’est juste une incompréhension!
    Apparemment vous m’avez lu en diagonale, Je n’ai pas dit que les deux sont semblables, j’ai voulu tout simplement être bref sinon, mon idée est que le mot mensonge ou tout simplement l’art de mentir, venant donc du verbe, mentir, lequel est utilisé pour signifier ce qui n’est pas vrai peu importe le motif! Et manipulation, qui est une manœuvre utilisée pour asseoir un mensonge!
    A ne pas confondre manipuler et influencer, ce dernier peut être positif et noble!
    Autrement dit, si on cherche à influencer un groupe, sans utiliser des mensonges, on parle d’Influence. Du moment où vous introduisez les mensonges dans le but d’influencer, à partir de ce moment vous pratiquez de la manipulation !!
    J’apprécie votre temps !

  2. Terimbere

    Comme vous le dites, la manipulation est une technique utilisee pour asseoir un mensonge!
    Il s’agit donc ici d’une repetition monsieur le ministre, car dans le sens actuel du mot tout manipulateur est un menteur! Bien que tout menteur n’est pas necessairement un manipulateur!
    Sinon, utilise dans le monde des sciences exactes, comme au labo ou dans les armes, il n’a rien a voir avec la violence.
    Le mot Mensonge n’est pas toujours immoral comme la verite n’est pas toujours morale!
    Un medecin qui ment son patient ou meme qui utilise de la manipulation dans le but de motiver son patient, un parent qui ment a son enfant dans le but de donner a son enfant une bonne education, …

    Et que vient faire ici le mot racisme?!!
    Je suis d’accord que le racisme est un mal, mais je ne vois pas ce que ce mot seul vient faire ici!
    Races, religions, regions,nations, professions, …
    Il existe bcp de groupes ou categories sociaux qui peuvent etre identifies!
    Vous auriez fait mieux si vous utilisiez le mot SECTORIALISME!
    Car c’est clair que toute pure forme de sectorialisme engendre toujours des conflits, et on sait que c’est exactement ces conflits mal geres qui generent la violence!
    Ceci est un travail qui n’est pas bien fait, et je suis sur que vous pouvez faire mieux! Le temps a blamer?!!
    Mais avant de conduire sur le sol bourdieu, il faut vous familialiser avec son code routier!

    • Jean-Marie Ngendahayo

      Cher « Terimbere »,
      Vous dites que je me répète en mentionnant le terme « manipulation » alors que j’ai déjà parlé de « mensonge ». Selon vous les deux seraient donc semblables.
      Pourtant, vous êtes la même personne qui pense que si tout « manipulateur » est un « menteur », tout « menteur » n’est pas nécessairement « manipulateur »!
      Qui de nous deux oublie son code de la route du raisonnement?

      Quant à ce que vous appelez « mensonge » dans les cas spécifiques cités, cela nécessite des analyses de cas très précis pour en juger. Il n’y a pas mensonge lorsque vous refuser de dire la vérité à une personne ou un système qui ne la respecte pas et qui risqué d’utiliser votre information vraie pour nuire. C’est tout le débat philosophique de cette nature que vous trouverez dans l’oeuvre de Camus, par exemple…

      Quand je parlais de « manipulation », je ne parlais pas de manipulation physique de laboratoire ou faite sur une table d’opération ou un établi. Ce genre d’activité ne revêt aucune sorte de dimension morale ou légale en tant que telle.

      Fraternellement

  3. borntomakelovenotwar

    La corruption et l’enrichissement illicite de nos leaders aussi pourrait à la longue inciter à la violence. On ne peut laisser indéfiniment la chose publique aux mains des pillards.

  4. Venant

    Merci M. Ngendahayo pour votre article.

    Personnellement, je pense que nous aurions intérêt à revisiter la genèse dans la Bible pour comprendre l’origine de la violence. Quand Dieu créa Adam et Ève, il les mit dans un paradis, l’Eden. Ils avaient un corps glorieux et vivaient en harmonie avec Dieu. Rappelons-nous aussi que dans son orgueil, l’ange de lumière, Lucifer, a refusé de se mettre à genoux pour adorer Jésus et la Vierge-Marie. Précision de taille: la Vierge-Marie existait avant la création du monde (voir le livre intitulé la vie divine de la très-sainte Vierge Marie de Marie d’Agréda). Et que s’est-il passé? Lucifer et ses démons ont été précipités en enfer.

    Lucifer reviendra sous forme de serpent dans le paradis d’Eden pour casser l’harmonie que Dieu avait établie entre lui et nos premiers parents en tentant Ève pour qu’elle mange le « fruit défendu ». Après avoir consommé ce fruit (sexe probablement), Ève en a fait goûter à Adam et, par cet acte de désobéissance à Dieu, ils ont perdu leurs corps glorieux et se sont retrouvés nus et, par la suite, chassés du paradis.

    Lucifer a trompé Ève par la ruse. D’après le livre de Marie d’Agréda, il semble qu’Adam était beaucoup plus ferme qu’Ève dans sa relation avec Dieu et, donc, difficile à tromper. Lucifer est le père du mensonge. C’est lui qui est à la base de tous les péchés (y compris le mensonge, la manipulation et le racisme que vous indiquez comme causes de violences dans votre article), souffrances, haine, divisions, violences et mort que connaîtra par la suite toute l’humanité.

    Fort heureusement que Notre Seigneur Jésus-Christ, par les mystères de l’incarnation et de la rédemption, est venu rétablir la nouvelle et éternelle alliance avec Dieu. Lorsque viendra la fin des temps, Lucifer sera définitivement enfermé dans son enfer et ne pourra plus faire du mal aux hommes. Après le jugement dernier, il n’y aura plus, dans le Royaume de Dieu, ni injustice, ni pleurs, ni souffrances, ni violences ni haine. Il n’y aura que la Paix!!!

  5. Theus Nahaga

    Mr. Ngendahayo,
    on peut jouer au philosophe et commencer à donner des théories sur la (les) violence(s). Ca donne des textes sublimes, mais pressé comme je suis et refusant de me laisser distraire, je vous dis sans autre détour que la violence n’a d’autre source que l’envie d’accaparer les ressources au détriment d’un tier. Derrière cela se trouve un instinct (que les éthologues observent chez les animaux), qui chez l’espèce humaine se dédouble d’un désir profond chez le vainqueur: s’assurer une éternelle jouissance de sa victoire du jour, d’où des constructions juridiques et des conceptions philosophico-politiques, les langages éthnologisants pour essayer de faire avaler aux vaincus d’hier leur éternel non-droit aux ressourcex de la terre. Les animaux sauvages n’iront pas là; un lion gardera son harem aussi longtemps qu’il gagnera les combats singuliers que d’autres males avides de sexe vont lui imposer constamment. Le lion ne se préoccupe pas de son lionceau, il le laisse se débrouiller seul. En cela le lion est honnête.
    Derrière les racismes et le dénigrements, les génocides et les lynchages, les éthnologies et les mythes se cache une seule et unique chose: comment justifier l’accaparement des ressources de ce monde. Ainsi chaque guerre se justifie par les ressources et leur contrôle. Tout le reste est littérature.

  6. citoyen

    Mr Ngendahayo , vous avez oublié une des principales causes de la violence c’est la dictature .

  7. Jamahaar

    L’intolerance, la malhonetete et la tricherie peuvent contribuer a la violence a tel point que meme au sein d’une meme famille, la violence peut eclater parce qu’un membre ou une partie du groupe familial se sent exclu de la gestion ou de la jouissance de la propriete familiale tells que la terre, un commerce ou un troupeau de betail ou des benefices tires de l’exploitation ou de la vente du bien. L’education et l’independance materielle peuvent effectivement contribuer a reduire les causes de conflits pouvant deboucher a la violence phyisique ou morale en cela que les membres du groupe vont se sentir complementaires et ne pas concurrenciels pour contribuer au bien-etre et l’harmonie de leur groupe et par extension de la communaute.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 346 users online