EN

Santé

Psychologue, un métier qui peine à exister

29/10/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur Psychologue, un métier qui peine à exister
Psychologue, un métier qui peine à exister
Alain-Joseph Hatungimana : « Nous plaidons pour un programme national de la santé mentale au Burundi. »

A l’occasion de la semaine dédiée à la « santé mentale », l’organisation Psychologues Sans Vacances(PSV) a attiré l’attention sur le manque de psychologues et le manque de reconnaissance de cette profession.

Dans une conférence de presse organisée conjointement avec l’ONG hollandaise Healthnet TPO, PSV a indiqué que le rôle des psychologues cliniciens n’est pas remarquable dans les différents niveaux des structures de la santé. En 2017, confie Alain-Joseph Hatungimana, le directeur exécutif de PSV, moins de 50 psychologues étaient répertoriés dans les structures de santé, mais seules 12 exerçaient comme psychologues. Et de lancer un cri d’alarme: « Jusqu’à maintenant pas plus de 100 psychologues exercent comme cliniciens au Burundi et quand ils sont recrutés, ils le sont comme des assistants sociaux dans certains projets et programmes » regrette M. Hatungimana.

Pourtant, pendant plusieurs années, des psychologues ont été formés dans différentes universités au Burundi. PSV plaide alors pour un programme national de la santé mentale qui sera « à la base de la reconnaissance des psychologues exerçant un métier de cliniciens. » Pour lui, il devrait y avoir un programme national comme il y a un programme contre la malaria, la santé de la reproduction, etc.

Remy Nsengiyumva de Healthnet TPO, indique que le programme pourra renforcer les interventions des psychologues à tous les niveaux : au niveau communautaire, des centres de santé, des hôpitaux jusqu’aux centres spécialisés.

Selon Psychologues Sans Vacances, durant les deux derniers recrutements au ministère de la Santé, seuls 3 psychologues ont été retenus.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Traduire les paroles en actes

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Traduire les paroles en actes

A Karusi lors de la clôture de la semaine dédiée aux héros de la lutte pour la paix et la démocratie, le Président a encore déclaré la guerre à la corruption : « Nous n’allons en aucun cas tolérer les (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 263 users online