Mardi 27 septembre 2022

Politique

Le nouveau gouvernement a prêté serment

09/09/2022 3
Le nouveau gouvernement a prêté serment
Le nouveau gouvernement du Burundi

Nommés ce 8 septembre, les 15 ministres formant le nouveau gouvernement ont prêté serment devant le président de la République Evariste Ndayishimiye et les deux chambres du parlement réunies à l’hémicycle de Kigobe dans l’après-midi de ce 9 septembre.

Parmi ces 15 membres du gouvernement, cinq sont nouveaux. Les nouveaux ministres sont Martin Niteretse, ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique ; Audace Niyonzima, ministre des Finances, du Budget et de la Planification économique ; Sanctus Niragira, ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage ; Dieudonné Dukundane, ministre des Infrastructures, de l’Equipement et des Logements sociaux ainsi que Déo Rusengwamihigo, nommé ministre de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi.

Main droite levée et la main gauche tenant le drapeau national et celui de l’unité, tous les ministres ont juré fidélité à la charte de l’unité nationale, à la Constitution et à la loi. Ils se sont engagés à combattre toute idéologie et pratique de génocide et d’exclusion, à promouvoir et défendre les droits et libertés de la personne et du citoyen. En outre, ils se sont engagés à défendre les intérêts supérieurs de la nation et à promouvoir l’unité et la cohésion du peuple burundais. Deux ministres dont Déo Rusengwamihigo et Imelde Sabushimike ont été contraints par la Cour constitutionnelle de reprendre leur serment.

Le nouveau gouvernement a été mis en place après la nomination du nouveau Premier ministre Gervais Ndirakobuca, ce 7 septembre.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Kamwenubusa

    « Deux ministres dont Déo Rusengwamihigo et Imelde Sabushimike ont été contraints par la Cour constitutionnelle de reprendre leur serment » !!! Ils n’avaient pas intégré le texte ou ils ne savaient pas lire ? L’émotion ?

    • Stan Siyomana

      @Kamwenubusa
      En Tanzanie, en décembre 2020 sous feu président John Pombe Magufuli, le parlementaire Francis Kumba Ndulane (élu dans Kilwa Kaskazini, île de Pemba) n’est pas devenu Assistant Minister of Mines parce qu’il n’avait pas pu lire le serment correctement (après plusieurs reprises).
      « Francis Ndulane, who was to become assistant minister in the mines ministry, attempted to say the words several times before being asked to take a seat as other nominees were called to take their oath…
      In his remarks President Magufuli said that he had reviewed the CVs of all nominees before appointing them but added that Mr Ndulane would be replaced.
      “I will give this position to someone who can take the oath properly,” the president said.
      He told Mr Ndulane that he will keep his MP seat but “we will have to get a replacement”.
      Mr Ndulane has not commented on why he struggled to take the oath. »
      https://africaworldnewspaper.com/tanzania-mp-dismissed-after-struggling-to-take-oath/

  2. Zaïre James

    Let’s wait and see.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 127 users online