Jeudi 11 août 2022

Société

Plus de 500 mille filles en milieu scolaire en manque de serviettes hygiéniques

27/02/2019 Commentaires fermés sur Plus de 500 mille filles en milieu scolaire en manque de serviettes hygiéniques
Plus de 500 mille filles en milieu scolaire en manque de serviettes hygiéniques
Les filles en milieu scolaire en province de Kirundo ont du mal à avoir des serviettes hygiéniques.

«545 mille filles en milieu scolaire au niveau national n’ont pas accès aux serviettes hygiéniques pendant les menstruations», a indiqué Françoise Nibizi, présidente de Sacodé, une organisation pour la promotion de la santé des communautés en vue du développement.

C’était ce mercredi 27 février en province de Kirundo, au nord du pays, lors du lancement du projet pour l’ «amélioration des conditions d’hygiène et promotion de la santé menstruelle des filles et femmes en province de Kirundo». Celui-ci sera exécuté pendant deux ans grâce au financement de la fondation roi Baudouin.

D’après elle, ces données ressortent d’une enquête menée par les directions provinciales de l’enseignement dans tous les établissements scolaires. Dans la perspective d’une distribution des serviettes hygiéniques, ce sont ces dernières qui donnent à l’organisation Sacodé l’effectif des filles en milieu scolaire qui en ont besoin.

30 mille d’entre elles ont déjà bénéficié, chacune, des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables pendant 5 ans. Cela dans le cadre du projet dénommé «Agateka», c’est-à-dire «Dignité», visant à apprendre aux filles et femmes les comportements convenables pendant les périodes menstruelles.

Ruth Niyonkuru, 17 ans, élève en 1ère année post-fondamentale au lycée de Kanyinya, avait du mal à accéder aux serviettes hygiéniques avant d’être admise au l’internat. «Si je parviens à en avoir maintenant, c’est pour ne pas être l’objet de risée parmi les condisciples».

Ruth Niyonkuru témoigne s’être servie des tissus pendant deux ans. En raison de la vulnérabilité de ses parents. «Même maintenant, quand je suis à la maison, je manque les serviettes hygiéniques et utilise les tissus». 

Landrine Niyongabo, responsable du centre «Agateka» de Sacodé, abrité dans le centre des handicapés physiques de Kanyinya, explique le choix de la province Kirundo par l’effectif élevé des filles et femmes ayant besoin des serviettes hygiéniques. «60% de familles en province de Kirundo sont dans le dénuement. Elles utilisent soit des haillons soit des herbes suite au manque des serviettes».

200 femmes et 300 élèves ont bénéficié des serviettes hygiéniques réutilisables et lavables de la part de Sacodé. Celle-ci, à l’origine de cette initiative pour la promotion de la santé menstruelle, a été créée en 2011.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Pénurie du carburant. La voie lacustre serait un soulagement

Les pénuries épisodiques de carburant n’ont rien de nouveau au Burundi. Mais celle que nous vivons se distingue des précédentes par sa longueur et sa gravité qui compliquent encore davantage le quotidien de la population. Devant des stations-services, à sec (…)

Online Users

Total 1 194 users online