Politique

«Plus de 2.500 fosses communes retrouvées dans six provinces»

12/12/2017 Egide Nikiza 5

Le président de la CVR, Jean Louis Nahimana, soutient que le bilan de sa commission est satisfaisant. Il l’a dit ce lundi 11 décembre lors d’une synergie des medias sur ses réalisations, trois ans après le début de son mandat. Ce dernier expire dans une année.

Jean Louis Nahimana : «Le bilan de la CVR est acceptable »

Il fait savoir que sa commission a déjà mené des enquêtes dans neuf provinces. «Il en reste neuf autres ». Plus de 2.500 fosses communes ont été identifiées dans six d’entre elles.

Mgr Nahimana rappelle que la CVR a commencé ses activités dans des conditions difficiles. Elle a été créée à l’approche des élections. Celles-ci ont plombé sur le fonctionnement de la commission.

Ce prélat rassure tout de même que le gros du travail a été fait. Si on avait des moyens, souligne-t-il, l’on pourrait réaliser le travail restant dans deux semaines.

Aloys Batungwanayo, président de l’Association pour la mémoire et la protection de l’Humanité contre les crimes internationaux (Amepci-Girubuntu), se dit dubitatif quant à la recherche de la vérité : « J’ai des doutes.»

Cependant, il reconnaît que le bilan est aussi satisfaisant. Il appelle à plus de communication. Car, explique-t-il, les réalisations de la CVR ne sont pas connues par la population. Avant de soutenir que la CVR ne peut pas consulter tout le monde.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. mutama

    Utamba wirorera musenyeri we et c’est dommage. Bagutumye gufubura les fosses communes déjà zommées par les satellites pour fosser les enquêtes de la CPI? Bon courage!!!

  2. Arsène

    “Si on avait des moyens, souligne-t-il, l’on pourrait réaliser le travail restant dans deux semaines.”
    Personnellement, j’ai du mal à Suivre M. Nahimana. Si le chiffre de 2400 fosses communes est réel, cela fait une moyenne de 400 fosses par province. Le travail, qui est en cours depuis deux ans, n’est “terminé” que sur le 1/3 des provinces.
    Ce chiffre est déjà hallucinant mais on ne peut écarter l’hypothèse de découvertes plus déconcertantes (en termes de chiffres).
    Dire que le travail restant pourrait être terminé en deux semaines me paraît dès lors peu réaliste.

  3. Powa!

    Mutama Musenyeri il y a une autre sorte de fausses communes : la rivière Ruvubu et d’autres rivières en 1993! !!

  4. Znk

    ” Au fait y-aura-t-il une autre CVR pour la période non explorée par la CVR actuelle ?”

    Pourquoi pas? L’espoir fait vivre!

  5. MIZA

    Bravo Monseigneur. Le constat c’est bien, la punition c’est mieux pour qu’il n’y ait plus ça. Au fait y-aura-t-il une autre CVR pour la période non explorée par la CVR actuelle ?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Un châtiment qui ne s’explique pas

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un châtiment qui ne s’explique pas

Certains directeurs des écoles s’apprêteraient à « châtier » les lycéens coupables d’avoir déchiré leurs uniformes pour célébrer leur  joie de sortir du secondaire et d’accéder à l’enseignement supérieur. Iwacu et de nombreux lecteurs  se sont exprimés là-dessous. Parents, éducateurs, syndicalistes, autorités (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 276 users online