Mardi 13 avril 2021

Société

Peur sur Mabayi à la lisière de la Kibira après la découverte de 5 corps

25/07/2020 Commentaires fermés sur Peur sur Mabayi à la lisière de la Kibira après la découverte de 5 corps
Peur sur Mabayi à la lisière de la Kibira après la découverte de 5 corps
L’administration communale a promis de faire des descentes pour calmer la population qui vit la peur au ventre

Les habitants des collines Rutorero et Gafumbegeti de la zone Butahana, en commune Mabayi dans la province de Cibitoke vivent la peur au ventre. C’est suite aux crépitements d’armes entendu dans la nuit de mardi 21 juillet et la découverte de 5 corps dont certains en uniforme militaire.

Selon des sources locales, il y aurait eu des échanges de tirs dans la Kibira dans la nuit de lundi à mardi, 21 juillet. « Nous avons entendus des crépitements d’armes automatiques pendant la nuit. On ignore ce qui s’est passé réellement », confie le habitat de la colline de Gafumbegeti de la zone Butahana, commune Mabayi dans la province de Cibitoke.

Un autre habitant de cette localité interrogé fait savoir que les gens de cette localité ont eu peur et avaient même commencé à se déplacer craignant pour leur sécurité.

Certains habitants rapportent avoir vu deux corps sans vie au petit matin. Les chiffres varient selon des témoignages mais la plupart parlent de 5 corps. «Ils auraient été enterrés dans la Kibira », révèle un autre habitant de la colline Rutorero.

Des arrestations ont eu lieu ce 22 juillet, y compris le chef de colline Gafumbegeti et quatre jeunes gens qui collaboreraient avec des groupes armés. L’administration a fait savoir qu’elle comptait organiser des descentes sur terrain pour calmer la population.

Contacté, le colonel Floribert Biyereke, porte-parole du ministère de la Force de Défense nationale a promis de s’exprimer ultérieurement tout en précisant que « tout crépitement d’arme ne signifie pas qu’il y a affrontements ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 392 users online