Vendredi 23 février 2024

Économie

PARCEM : « Le pays vit une crise d’énergie criante»

19/05/2017 6
Faustin Ndikumana : «Un pays enclavé comme le nôtre doit avoir un stock stratégique carburant.»
Faustin Ndikumana : «Un pays enclavé comme le nôtre doit avoir un stock stratégique carburant.»

«Le pays risque de s’arrêter», déplore Faustin Ndikumana, directeur exécutif de la Parcem, ce vendredi 17 mai. » Il juge inefficace les mesures prises par le ministère de l’Energie et Mines dans la gestion de la crise énergétique consécutive au manque de carburant et d’électricité : «Les mesures palliatives prises par ce ministère entraînent une consommation accrue du carburant. »

Selon lui, la cause profonde de la crise énergétique actuelle est due au problème récurrent de devises lié à la détérioration des relations entre l’UE et le Burundi, privant ainsi ce dernier d’une ressource substantielle de devises.

M. Ndikumana s’étonne, par ailleurs, de l’absence de stratégies dans la politique d’importation du carburant : «Un pays enclavé comme le nôtre doit avoir un stock stratégique carburant.» Et il exhorte le gouvernement à éviter le monopole dans l’importation du carburant.

«Il faut que le pays trouve des crédits d’urgence en devises », insiste-t-il, avant d’interpeller la BRB pour bien réguler le marché monétaire. L’écart entre le taux de change officiel et celui de change réel du marché, explique-t-il, alimente les spéculations. Et de dénoncer l’inaction du gouvernement qui a exécuté depuis 2007 jusqu’ en 2017 le CSLP I et le SCLP II sans construire le moindre barrage hydroélectrique.

BRB

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Langa Souce

    @Faustin Ndikumana:Vous avez tout à fait raison.Le manque de carburant est dù en grande partie au manque des devises:Le pays n’exporte plus et les financements de l’UE n’existent plus.Mais le pouvoir DD continue à crier qu’ils peuvent se passer de cette aide de l’UE et se tourner vers la Chine.
    La misère de la population est tellement grande et le pouvoir tente d’expliquer à cette dernère que leur malheur vient de la Belgique et de son voisin le Rwanda .
    Ayez le courage de se regarder en face et affronter vos problèmes sans bouc émissaire.

  2. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Un Gouvernement aculé, de plus en plus aux abois..! Un Gouvernement qui n’a plus de diplomatie et qui pense tout régler par la violence y compris enlèvements, tortures, disparitions forcées, assassinats ciblés et j’en passe car malheureusement, la lsite n’est pas exhaustive… ! A mon humble avis, une crise aussi grave, aussi profonde, qui touche toutes les couches de la population burundaise, directement ou indirectement, ne se réglera pas, je crois, par ces moyens là… ! Elle ne se réglera pas non plus par un changement de la constitution pour rempiler mandats sur mandats. Il faut trouver d’autres sources d’inspiration politique et cesser une fois pour toutes de violer continuellement les droits de la personne humaine y compris le droit à la vie… ! On n’est quand même pas dans la jungle où la loi du plus fort est toujours la meilleure. Voyons… ! IGIHUGU SI ICANA disaient nos aïeux. Ils ne croyaient pas si bien dire car nous le vivons, tous les jours, en direct.

    • Rurihose

      Un bateau est entrain de couler et le capitaine est invisible.
      Devant une telle tragédie, le président devait s’adresser à la nation.
      Maison est au burundi où rien ne se fait comme ailleurs

  3. Kitima

    None ga Faustin concrètement ayo ma devises yoza gute ? Izo relations na UE zononekaye kubera iki ? Bwira nyabuna mudatinya le gouvernement ireke kugira amanyanga ya constitution kandi yemere ibiganiro vy´amahoro!!! Izo crédits uvuga erega on s´endette quand on est crédible none wewe ubona turi crédible sur le marché finanacier ??? Hahaha mutama Faustin reka iyo ntambara sha !!

  4. Rurihose

    Qui voit clair dans la politique du pays?
    Une ociété importatrice est accusée par 1 ministre qu’elle utilise des devises destinées à l’importation du carburant à d’autres fins (Comprenez échange au marché noir).
    Résultats:Pénurie du carburant et files interminables mais aucune sanction.
    Quelle gabegie

    • KAJEKURYA

      Dans tout ce que vous ditessachez que: » Les enemis de l’Afrique, ce sont les africains vous y compris! »

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 607 users online