Jeudi 25 avril 2024

Société

«Nous voulons tous tourner le dos à la consommation des drogues»

19/04/2017 Commentaires fermés sur «Nous voulons tous tourner le dos à la consommation des drogues»
Un des trois toxicomanes présents à l’atelier témoignant des effets des drogues.
Un des trois toxicomanes présents à l’atelier témoignant des effets des drogues.

«Nous sommes stigmatisés par nos proches et par la société», dixit une femme rencontrée lors d’une descente de l’Alliance Burundaise contre le Sida (ABS), au centre d’assistance médico-psychosociale des usagers des drogues à Jabe, ce mardi 18 avril. Nous voulons tous, poursuit-elle, tourner le dos à la consommation des drogues. Elle demande au gouvernement une assistance en médicaments. Et d’exhorter les députés à voter une loi permettant aux usagers de la drogue de bénéficier de soins gratuits.

Egide Haragirimana, directeur dudit centre, confie que son établissement fait face au manque de médicaments et de réactifs pour les tests. Selon lui, sur 333 personnes dépistées en septembre 2016, 18 sont séropositives, 12 souffrent de l’hépatite B, 7 de l’hépatite C, 4 de la tuberculose et 89 ont des plaies graves. Il signale également trois morts, deux à Bujumbura et un à Makamba. Ce médecin demande au gouvernement de s’investir pour juguler la consommation des drogues. Notamment dans la prévention, le traitement des malades et le suivi clinique des toxicomanes.

Gérard Mbonabuca, représentant légal de l’ABS, plaide pour la construction d’un centre national de rééducation et de désintoxication des usagers de la drogue. Pour lui, ces derniers devraient être soignés et non emprisonnés.

Adolphe Banyikwa, député membre de la commission chargée des questions d’éducation, signale qu’un rapport sera bientôt présenté à l’Assemblée nationale. Il se dit en faveur d’une loi sévère sanctionnant les trafiquants et les producteurs de drogues.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 6 289 users online