Politique

«Nous ne sommes pas inamovibles»

16/10/2019 Alphonse Yikeze Commentaires fermés sur «Nous ne sommes pas inamovibles»
«Nous ne sommes pas inamovibles»
Le ministre Pascal Barandagiye en séance de travail à l’Assemblée nationale.

C’est la profession de bonne foi exprimée par le ministre Pascal Barandagiye face aux députés lors d’une séance de travail à l’Assemblée nationale ce mardi 15 octobre 2019 à l’issue de l’examen d’un projet de loi portant sur la mise en œuvre de la décentralisation.

«La décentralisation est un processus long», tel a été le leitmotiv de la réponse apportée aux députés par le ministre de la Décentralisation et de la Réforme institutionnelle d’un côté et le ministre de l’Intérieur, de la Formation patriotique et du Développement local de l’autre. Le premier a tenu à rassurer les députés quant à l’exécution sur terrain de cette politique de décentralisation par son ministère. Il a détaillé l’encadrement offert aux administrateurs communaux en termes de livraison d’outils qui leur servent d’appui dans leur tâche. Il a aussi vanté la qualité de l’arsenal juridique accompagnant la politique de décentralisation de son ministère qui serait «largement sollicité à l’étranger notamment au niveau de la CEDEAO».

Les députés ont également soulevé la question de la toute-puissance manifestée par certains dirigeants nationaux dans l’exercice de leurs fonctions et qui serait l’un des obstacles majeurs dans la mise en action de la décentralisation. A cela, le ministre Barandagiye, assis aux côtés de son homologue chargé de la Décentralisation et de la Réforme institutionnelle, a tenu ce propos qui a fait mouche au sein de l’Assemblée réunie: «Nous ne sommes pas inamovibles».

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Au-delà de Nyarugusu…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Au-delà de Nyarugusu…

Lorsque l’on évoque les pays limitrophes qui hébergent les réfugiés burundais, la tendance est  de ne citer que la  Tanzanie  et  le Rwanda. Les camps de Nduta, Nyarugusu, Mtendeli et Mahama viennent directement à l’esprit. Rares sont ceux qui mentionnent (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 405 users online