Politique

«Non à la CPI et à l’OHCDH ! Vive le gouvernement !»

16/10/2016 Abbas Mbazumutima 1
Le Boulevard du Peuple Murundi noir de monde
Le Boulevard du Peuple Murundi noir de monde

Tels sont les slogans scandés à l’unisson lors des manifestations organisées ce samedi 15 octobre à travers tout le pays en soutien au gouvernement pour ses récentes initiatives : son retrait de la CPI et sa suspension de la collaboration avec l’OHCDH.

De Makamba à Ngozi en passant par Gitega et de Ruyigi à Bujumbura, c’était le seul mot d’ordre de ces marches : encourager et féliciter le gouvernement pour la sauvegarde de la souveraineté et de l’indépendance.

A Bujumbura, des civils, des taxi-motos, des taxi-vélos des conducteurs de tuk-tuk, quelques dignitaires ainsi que des membres des associations proches du parti au pouvoir se sont tous rassemblés autour de la Place des Nations Unies. C’est au rond-point de Ngagara en face de la permanence nationale du Cndd-Fdd.

Tout ce monde s’est par la suite dirigé vers le centre-ville en empruntant le Boulevard du Peuple Murundi. Ces manifestants brandissaient des banderoles et ils ont tous convergés vers la Place de l’Indépendance.

C’est le conseiller du maire de la ville de Bujumbura qui conduisait cette manifestation. Selon Ramadhan Nkurikiye, l’objectif était de remercier le gouvernement pour ses récentes décisions : «La Cour Pénale Internationale est un instrument juridique politisé pour déstabiliser les pays africains », a-t-il clamé sous des salves d’applaudissements de la foule. En prenant ces décisions, a-t-il expliqué, le gouvernement a répondu favorablement aux doléances du peuple.

Signalons que ces manifestations interviennent au moment où le Conseiller spécial du Secrétaire général pour la prévention des conflits (y compris au Burundi), Jamal Benomar est attendu à Bujumbura.

Objectif : mener des consultations sur l’application de la résolution 2303, adoptée le 29 juillet 2016, autorisant le déploiement de 228 policiers onusiens au Burundi. Le gouvernement du Burundi a rejeté les dispositions clés de cette résolution au lendemain de son adoption.

«Les membres du Conseil de sécurité m’ont chargé de me rendre au Burundi pour rencontrer le gouvernement, m’enquérir de ses positions et de ses préoccupations, expliquer les points de vue du Conseil et clarifier nos objectifs. Je tiens à mener des consultations constructives avec le gouvernement afin de définir le meilleur moyen d’aller de l’avant de façon consensuelle», a indiqué ce diplomate.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Fofo

    [Ndlr: … des membres des associations proches du parti au pouvoir …],
    Pourquoi “associations” non pas “Société civile”? Personnellement, je préfère “Association” car “Une société civile” n’existe pas mais quand un représentant d’une ASBL proche de l’opposition radicale dit quelque chose, les médias nous diront qu’une société civile a dit! Normalement, un représentant d’une ASBL ne représente que les membres de son association mais les médias préfère utiliser “Société civile” pour dire qu’il représente tous ceux qui ne sont pas dans la politique alors que non.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Sauver Nyabiraba du feu

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Sauver Nyabiraba du feu

Dans le Cid, Don Diegue disait: « Œuvre de tant de jours en un jour écartée! » C’est ce que répète, c’est ce que ressent François Habonimana, le malheureux propriétaire de la maison, qui allait abriter la permanence du parti Congrès national (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 176 users online