Dimanche 03 mars 2024

Politique

Nestor Bankumukunzi, désormais président du CNC

14/06/2018 Commentaires fermés sur Nestor Bankumukunzi, désormais président du CNC
Nestor Bankumukunzi, désormais  président du CNC
Nestor Bankumukunzi (à gauche) et Ramadhan Karenga lors de la remise et reprise

Cet ancien ministre de la Communication est dès ce jeudi 14 juin le nouveau responsable du Conseil national de la communication (CNC) en remplacement de Ramadhan Karenga. Il a été élu à l’unanimité lors de l’assemblée extraordinaire par les 15 membres de cet organe.

Nestor Bankumukunzi fait savoir que sa principale préoccupation est que la régulation des médias burundais soit exécutée le plus correctement possible.

Sa priorité sera la mise en œuvre de la nouvelle loi régissant le CNC notamment l’octroi de la carte de presse et  l’actualisation des cahiers de charges des médias. «J’invite les journalistes à se faire enregistrer le plus rapidement possible pour pouvoir bénéficier de cette carte de presse».

Le nouveau président du CNC se dit soucieux de la formation des jeunes journalistes. Il envisage de travailler avec les responsables de différents medias pour concrétiser cet objectif. «Ce sera un avantage puisqu’il n’y a pas d’école de journalisme».

De son côté, Ramadhan Karenga, président sortant, dit laisser trois ’’plus  grands dossiers’’ : «La délivrance de la carte de presse, les cahiers de charges des médias et le dossier des médias suspendus».

En plus, il parle de la possibilité d’accorder la carte de presse notamment aux volontaires, aux pigistes et stagiaires en conformité avec la nouvelle loi.   

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 127 users online