Culture

Miss Burundi 2016 : Ange Bernice Ingabire remporte la couronne

15/08/2016 Martine Nzeyimana 13
«Mon cœur bat pour les enfants nés avec un handicap physique »
«Mon cœur bat pour les enfants nés avec un handicap physique »

Ça y est ! La soirée tant attendue de consécration de la Miss s’est déroulée ce 14 août au Safari Gate Hôtel. Et la gagnante, au grand dam du public, est Ange Bernice Ingabire. Monna Walda Kaneza décroche le titre de première dauphine et Ornella Gahimbare, s’impose deuxième dauphine.

Ange Bernice Ingabire, l’«inconnue» du public, avait subtilement misé sur son point fort : son projet. Au moment où beaucoup de candidates développaient des projets sur la promotion de la femme et de la jeunesse, Bernice a opté pour les enfants naissants avec des malformations. Un sujet qui lui tient tant à cœur, a-t-elle livré après le verdict.

Défilant sur de petits pas, moins rapides, un petit sourire aux lèvres, laissant même transparaître une pointe de timidité, dans un français irréprochable, Miss Bernice s’est lancée : «J’aimerais faire soigner et œuvrer pour la protection des enfants naissants avec des malformations et handicaps physiques. Des personnes se servent d’eux pour faire la mendicité. Il faut que cela cesse».

A connaître l’issue de cette compétition, ce projet a conquit le cœur du jury dans tout son ensemble.

Certaines personnes dans le public préféraient que la beauté prime sur tout, misant ainsi sur Claudia Joëlle Ingabire, ou encore Marie-Line Murwera. D’autres encore ont pris le soin de laisser la «difficile tâche» au jury.

Tout au début du show, Ange Muyubira, la présidente du jury, avait mis les points sur les i : «Il nous faut une ambassadrice des idées et causes de la femme et de la société burundaise».

Bien que la soirée fût prévue pour 18h, les candidates n’ont apparu qu’à 20h. Le public commençait à s’impatienter. Une minute de silence en l’honneur de la députée Hafsa Mossi a aussi été observée.

Sur le beat du tube «Diamond» de Rihanna, les 11 filles finalistes ont défilé, les unes après les autres, dans de longues robes imprimées en noir et blanc.

Le monde politique était aussi présent. Willy Nyamitwe, le conseiller principal chargé de la communication à la présidence et Liberat Mfumukeko, le secrétaire général de l’EAC rigolaient sur la même table.

Désormais une nouvelle ère commence pour Miss Ange Bernice Ingabire. Du haut de ses 21 ans, elle va devoir concilier sa nouvelle mission d’ambassadrice et ses études en médecine. Le parrainage des actions humanitaires et la participation dans d’autres compétitions sont sur son agenda.

Forum des lecteurs d'Iwacu

13 réactions
  1. livre

    alert(“hello”)

  2. Bakari

    @John
    Hakwihenda wokwihekura! Quel est le grand homme qui aurait dit cela?

  3. Ragiryabohambere

    No mubuhungiro hafi benshi beza cané. Miss 2016 i Burundi ,ndamwifurije beaucoup de chance kuri étape ikirikira. Nayo iyi Burundi,inka muguhirwa iba imwe. Hama no mubijuju haravamwo uwambere……n’ uwanyuma.Bonne chance Bernice pour la suite des choses niwahashika. Surtout imana imurinde umwansi nimba utagurisha……

  4. John

    Vraiment, l’identification ethnique de cette enfant est mal deplacee. L’essentiel est qu’elle est belle(selon les criteres du jury), qu’elle est intelligente et qu’elle a un projet de societe don’t elle fera la promotion au cours de son reigne. Cessons vraiment de la harceler meme si c’est indirectement. Merci.

  5. jacques

    Et en quoi vos precisoopns nous sont utiles? ko bamwibesheko?

  6. BANGA RY'ABAGABO

    Contrairement à certains rumeurs répandus hier Ange BERNICE
    INGABIRE n’umututsikazi. Ses parents sont originaire de la province
    MWARO en commune BISORO.

  7. bobo

    certaine rumeur disent quelle est du CNDD-FDD

  8. Guy BIZOZA

    J’espère bien que cette présence de Willy Nyami et Liberat Mfumukeko n’ont rien influence sinon ça serait de l’abomination.

  9. Kayo

    Il a besoin lui aussi de se détendre erega kwidagadura ntibirekuriwe kuri bamwe gusa!!!

  10. kan76

    Tout est politise au burundi ou cnndisé..I can’t stop laughing…bon l’essentiel est le bagage intellectuel qu’elle a sur elle ,esperons qu’elle aura les mains libres pour jouer son role d’ambassadrice. Le physique j’suis desolé.

  11. Tuziki Eline

    @bobo,
    Monsieur Nyamitwe Willy est un bon lobbyiste d’un gouvernement défaillant autant qu’il pourrait l’être pour Donald Trump ou Boko Haram. Mais qu’on soit d’accord sur une chose, il avait le droit d’être là, l’entrée était payant s’il vous plaît.

  12. Ragiryabohambere

    Il cherche de quoi à contredire ,comme d’ habitude.

  13. bobo

    ” Le monde politique était aussi présent. Willy Nyamitwe, le conseiller principal chargé de la communication à la présidence et Liberat Mfumukeko, le secrétaire général de l’EAC rigolaient sur la même table.”

    inquietant NYAMITWE est partout meme la ou il ne devrait pas etre

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, la guerre est enfin déclarée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19, la guerre est enfin déclarée

« Volte-face, Revirement total, changement de cap … » Des réactions ont fusé de partout après la déclaration du président Evariste Ndayishimiye sur la lutte contre le coronavirus lors de la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement. « (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 356 users online