Lundi 15 juillet 2024

Société

Médias – Élection d’une nouvelle présidente du CNC

05/07/2024 0
Médias – Élection d’une nouvelle présidente du CNC
Ambassadeur Espérance Ndayizeye

L’ambassadeur Espérance Ndayizeye a été élue à l’unanimité à la tête du Conseil National de la Communication (CNC), promettant de renforcer la liberté de presse et la protection des journalistes au Burundi.

Ce jeudi 4 juillet 2024, une session plénière extraordinaire du CNC s’est tenue dans les enceintes du conseil pour élire un nouveau président. Ambassadeur Espérance Ndayizeye, candidate unique, a été élue à l’unanimité par ses pairs présents à cette session. Elle succède ainsi à l’ambassadeur Vestine Nahimana, qui occupait cette fonction depuis décembre 2021.

Lors de son discours d’investiture, la nouvelle présidente a déclaré : « Le CNC entend collaborer étroitement avec les journalistes afin de garantir qu’ils aient accès à l’information où qu’elle se trouve. » Elle a ajouté : « Nous allons poursuivre un chantier déjà en cours, celui de promouvoir une presse libre, capable de fournir une information utile. »

Interrogée sur la question de la protection et de la sécurité des journalistes, compte tenu des récents incidents d’intimidation, de tentatives d’enlèvement et d’emprisonnement dont certains ont été victimes, Espérance Ndayizeye a affirmé : « Le journaliste doit être protégé dans l’exercice de son métier. » Concernant les journalistes emprisonnés, elle a assuré : « Nous allons suivre de près les procès pour nous assurer qu’ils sont traités équitablement et avec justice. »

Ambassadeur Espérance Ndayizeye a également exhorté les autorités administratives à reconnaître l’importance cruciale des journalistes, soulignant qu’ils sont indispensables au développement du pays.

Les mots de la nouvelle présidente sont rassurants à une époque où les journalistes burundais font face à de nombreuses intimidations et arrestations dans l’exercice de leur profession. Avant cette élection, elle avait occupé le poste de secrétaire exécutif du CNC pendant six ans.

La cérémonie a également vu la présence du secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Jérôme Niyonzima, ainsi que du porte-parole du ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique et du Développement communautaire, lieutenant-colonel de police Nkurikiye Pierre.

CNC

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Dépités par nos députés

En décembre dernier, une députée a revendiqué, lors d’une séance de questions au ministre de l’Énergie, une station-service réservée uniquement aux élus, se plaignant d’être méprisée lorsqu’elle devait faire la queue. Ces propos ont profondément choqué l’opinion publique et ont (…)

Online Users

Total 2 263 users online