Mercredi 19 juin 2024

Politique

Me Jacques Nshimirimana primé pour son engagement en faveur des droits des enfants

18/10/2016 1

Le président de la Fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi (FENADEB), Jacques Nshimirimana a reçu, ce mardi 18 octobre 2016 à Berlin en Allemagne, le prix « ORA CHILD PROTECTION AWARD» « pour son engagement exceptionnel en faveur des droits des enfants burundais ».

Jacques Nshirimana (au milieu) : «Au regard de la crise que traverse le pays, c’est un message pour les activistes des droits humains et pour tous les Burundais.»
Jacques Nshirimana (au milieu) : «Au regard de la crise que traverse le pays, c’est un message pour les activistes des droits humains et pour tous les Burundais.»

«Le prix ORA CHILD PROTECTION AWARD de 20 000 Euros rend hommage à des individus qui ont consacré leurs vies à la défense des enfants en danger ou des enfants les plus opprimées et vulnérables dans le monde », indique Matthias Floreck, président de la coalition ORA KINDERHILFE International.

Ce qui lui a valu ce prix, d’après Matthias Floreck, ce sont ses plaidoyers en faveur des enfants victimes du trafic vers les Pays du Golf, enfants victimes des rapts parentaux, enfants victimes des manipulations politiciennes, mineurs en conflits avec la loi, les programmes d’autonomisation des familles les plus démunies pour une meilleure prise en charge communautaire des enfants, la promotion des valeurs humaines (de paix et de tolérance) chez les enfants, la prise en charge des filles-mères en risque, …

«Ce prix est un message»

Contacté depuis  Berlin, Jacques Nshimirimana se félicite de cette récompense. «Au regard de la crise que traverse le pays, c’est un message pour les activistes des droits humains et pour tous les Burundais. Cela montre que le travail que nous accomplissons est reconnu au-delà de nos frontières.» Le président de la FENADEB assure que ce prix vient rebooster le moral des activistes de la société civile car « quelquefois on a envie de raccrocher dans la mesure où certains s’acharnent à détruire ce que nous essayons de reconstruire.»

Jacques Nshimirimana trouve que ça sera une occasion de faire un plaidoyer pour le Burundi. «Les enfants ont été les plus touchés par cette crise. C’est une opportunité de plaider pour eux auprès des amis et partenaires du Burundi.»

Dans la foulée, il remercie ses collaborateurs au sein de la FENADEB et de la SOJPAE, les travailleurs des différentes organisations locales et internationales œuvrant dans le domaine de l’enfance ainsi qu’aux journalistes «qui se sont beaucoup impliqués dans la défense des droits des enfants.»

Signalons qu’il est prévu que Me Jacques Nshimirimana soit reçu en audience, dans l’après-midi de ce mardi, par les parlementaires allemands membres de la commission des droits de l’homme.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Je me rends compte qu’en dépit du leadership plutôt moyen de ceux qui dirigent le Burundi et qui s’isolement tous les jours de toute collaboration internationale, plusieurs Burundais de la société civile sont primés pour leur travail et bonnes initiatives. Notre société civile porte très haut les couleurs du Burundi et ce depuis plusieurs années déjà… ! Nous devrions tous nous en réjouir, je crois.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 2 819 users online