Jeudi 25 avril 2024

Économie

Matériel scolaire : pas à la portée de toutes les bourses!

04/09/2017 3

L’heure est aux préparatifs pour la rentrée scolaire 2017-2018. Des parents désespérés. En cause : les prix du matériel scolaire ont été revus à la hausse.

Peu de clients en vue au Palais des arts

Librairie Saint-Paul, 9h. Ce magasin de livres et cahiers est bondé, ce mardi 29 août. C’est bientôt la rentrée scolaire. Une cinquantaine de parents achète des fournitures.

Mais certains semblent déçus du coût. Après avoir regardé l’affiche des prix, un père, la quarantaine, est éberlué. Il constate que les prix ont été majorés. Un cahier de 100 feuilles coûte 1300 Fbu contre 1000 Fbu l’année dernière. Un cahier grand format se vend à 7500Fbu alors qu’il s’achetait à 4000 Fbu l’an passé.

A quelques mètres, une mère s’adresse à sa fille : « Viens, on va voir ailleurs. » Elle est incapable d’acheter tout le matériel scolaire à la librairie Saint-Paul. « C’est trop cher ici ! »

Cette mère de trois élèves vient de dépenser plus de 150 mille Fbu uniquement pour les cahiers de ses trois enfants.
La plupart des parents rencontrés à la librairie Saint-Paul sont unanimes : les prix du matériel scolaire sont partout revus à la hausse, surtout à la librairie. Mais le magasin offre des marchandises « de qualité ».

Ailleurs, les clients se font désirer

Au Palais des arts, la réalité est tout autre. Cette grande salle, à l’approche de chaque rentrée, se transforme en « palais du matériel scolaire ». Là, peu de clients en vue. Au lieu de les attendre dans leurs stands, les commerçants les guettent à l’entrée du palais. Lorsqu’un client se présente, tous les moyens sont bons pour attirer ce client rare. « Viens papa, je te donne les cahiers à un très bon prix… Chérie regarde, j’ai tout ce dont tu as besoin… »

Un carton de cahiers est passé de 110 mille à 140 mille Fbu, d’après un de ces commerçants. Un cahier de 100 feuilles se vend à 1100 Fbu contre 850 Fbu l’année dernière. Une douzaine de boîtes mathématicales s’achète à 20 mille Fbu contre 13 mille l’année scolaire précédente.

Les taxes de l’OBR, la location du stand qui est passée de 150 mille à 200 mille Fbu sont les raisons avancées par les commerçants. Ces derniers expliquent cette faible affluence de clients : « La date précise de la rentrée n’est pas encore connue. »

Variation des prix du matériel scolaire

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Nziza Hassan

    Belle initiative.

  2. Van der hup

    Le gouvernement du Burundi en collaboration avec les collectivités locales peut-il budgéter une assistance financière pour la rentrée scolaire ? Je crois que non. Peut-il diminuer la TVA sur le matériel scolaire ? A voir
    Si la population ne peut pas subvenir à ces besoins, c’est qu’il y a peut-être mauvaise répartition des richesses.
    Quelle est la solution ? Commencer à exiger des prétendants au trône pour 2020 de nous présenter un programme à la hauteur d’améliorer le niveau de vie des urbains et des ruraux.

  3. Nkunzimana Donatien

    Mon pays va mal

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 5 798 users online