Mardi 21 septembre 2021

Économie

Mars : mois témoin pour la collecte des recettes communales au niveau national

03/03/2021 Commentaires fermés sur Mars : mois témoin pour la collecte des recettes communales au niveau national
Mars : mois témoin pour la collecte des recettes communales au niveau national
Pierre Nkurikiye : « Le mois de mars sera le mois témoin pour la collecte des recettes communales au niveau national.»

L’annonce a été faite par Pierre Nkurikiye, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, ce mardi 2 mars. Les percepteurs d’impôts nouvellement recrutés seront appuyés par le gouvernement, alors que les anciens seront suspendus.

Selon Pierre Nkurikiye, l’initiative de prendre le mois de mars comme mois témoin pour la collecte des recettes au niveau national fait suite aux résultats encourageants enregistrés. Ledit ministère a encaissé un surplus de 65 millions de BIF, lors de la semaine témoin qui s’est déroulée du lundi 25 janvier 2021 au dimanche 31 janvier 2021.

Pour cette première semaine témoin, seules 10 communes (Giharo, Gitega, Kayogoro, Kayanza, Mutimbuzi, Muyinga, Ngozi, Rugombo, Nyanza-Lac et Rumonge) ont été ciblées sur les 119 que compte le Burundi. Ces 10 communes étaient entre autres. Après avoir remarqué ces résultats satisfaisants, les trois communes de la mairie de Bujumbura ont été à leur tour ciblées, durant la semaine du 6 au 13 février 2021. Des résultats plus qu’encourageants avec l’encaissement, d’un surplus de 129 millions de BIF.

Ce porte-parole du ministère en charge de la sécurité publique fait savoir, dans ce communiqué de presse, que « les nouveaux percepteurs des impôts bénéficieront du soutien des équipes techniques et des experts déployés sur tout le territoire national par le gouvernement. »

Les anciens percepteurs des impôts et taxes en mairie de Bujumbura ont rejeté en bloc les accusations du ministre de l’Intérieur les accusant de détournement des taxes collectées. Ils ont soutenu que toutes les taxes collectées étaient déposées sur les comptes de la mairie. Et qu’à la fin de la semaine, le percepteur versait un certain montant au responsable qui l’avait affecté dans ce département.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 16 880 users online