Mardi 25 juin 2024

Société

Mairie de Bujumbura : les latrines publiques, un fiasco

19/01/2023 1
Mairie de Bujumbura :  les latrines publiques, un fiasco
Devant l’ex Athénée primaire, l’endroit est seulement clôturé par des tôles.

Il y a plus de trois mois, la mairie de Bujumbura avait lancé avec beaucoup de publicité un projet de latrines publiques dans la ville de Bujumbura. Aujourd’hui, le projet semble à l’arrêt. Devant l’ex Athénée primaire, c’est clôturé par des tôles mais pas d’autres travaux réalisés depuis. C’est pareil à l’avenue de l’Université.

Les gens qui travaillent aux alentours avaient hâte de voir ces latrines fonctionnelles. Ils demandent à la mairie de Bujumbura de terminer son projet pour leur bien-être. « Ils ont juste clôturé et ils n’ont rien fait de plus. Nous avons attendu qu’ils reviennent en vain. Ils ne sont pas revenus pour nous dire que les travaux vont continuer ou pas », indique un fleuriste au centre-ville de Bujumbura. « Il y a un endroit où les gens se soulagent mais c’est inapproprié. Ça dégage de mauvaises odeurs. Nous leur demandons de continuer les travaux car c’est vital pour notre santé », renchérit une autre commerçante.

Le maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana, fait savoir qu’ils ont suspendu les travaux. « Les endroits ciblés ne remplissent pas les conditions. Nous cherchons des lieux appropriés. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Stan Siyomana

    Peut-etre qu’il n’y aurait pas tant de desordre/akajagari dans les constructions si le fameux nouveau plan de la ville de Bujumbura etait deja disponible.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 1 859 users online