Vendredi 24 mai 2024

Archives

L’UA appelle les Burundais à la retenue après l’assassinat du Colonel Bikomagu

17/08/2015 Commentaires fermés sur L’UA appelle les Burundais à la retenue après l’assassinat du Colonel Bikomagu

Selon un communiqué de l’Union Africaine sorti ce dimanche 16 août, cet acte témoigne de l’atmosphère de violences prévalant désormais au Burundi, la présidente de la commission de l’UA, Nkosazana Dlamini Zuma recommande à toutes les parties «à la plus grande retenue».

Cet assassinat ignoble et les multiples autres actes de violence enregistrés ces derniers mois illustrent encore une fois la gravité de la situation que connaît le Burundi et les risques réels de la voir se détériorer. L’UA parle de conséquences catastrophiques tant pour le pays que pour l’ensemble de la région en cas d’échec de règlement de la crise politique qui prévaut au Burundi.

Une semaine pour arrêter et traduire en justice les assassins du Colonel Jean Bikomagu

Après l’assassinat de cet ancien chef d’Etat-major (1993-2006), survenu ce samedi, la présidence de la République a rendu public un communiqué où «le chef de l’Etat condamne avec la plus grande énergie cet acte ignoble perpétré à l’encontre du colonel Bikomagu».

Le président Pierre Nkurunziza appelle les services de sécurité et les services judiciaires à tout faire pour arrêter et traduire en justice ces criminels endéans une semaine. C’était pareil pour le Lieutenant-Général Adolphe Nshimirimana assassiné le 2 août dans une attaque à la roquette.

Selon Gervais Abayeho, porte-parole du président de la République, le chef de l’Etat a présenté ses condoléances à la famille et estime qu’il serait difficile à ce stade de faire un rapprochement entre cet assassinat et celui du Lieutenant-Général Adolphe Nshimirimana. Le président de la République demande que des enquêtes soient menées pour que la lumière soit faite.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La vie chère de plus en plus chère

Les incompréhensions sont profondes. La hausse constante des prix dans le panier de la ménagère devient un sujet de préoccupation majeure pour de nombreuses familles. Les consommateurs voient et décrient l’augmentation exponentielle des prix. La plainte retentit de toutes parts. (…)

Online Users

Total 4 708 users online