Politique

« Les autorités doivent déclarer leurs avoirs »

23/08/2020 Raymond Nzimana Commentaires fermés sur « Les autorités doivent déclarer leurs avoirs »
« Les autorités doivent  déclarer leurs avoirs »
Le président de la République (Photo d'archives) a demandé à tous les cadres de dresser la liste de leurs biens à partir de ce lundi 24 août devant les juridictions compétentes endéans deux semaines.

Dans deux semaines, tous les hauts cadres de l’Etat devraient avoir présenté leurs richesses devant les juridictions compétentes. Objectif : lutter contre les détournements et l’enrichissement illicite.

« J’invite tous les cadres du pays à déclarer tous leurs biens »  » a déclaré le président Evariste Ndayishimiye ce dimanche 23 août à Ngozi, lors de la  clôture de la croisade de prières en l’honneur de l’ancien President Nkurunziza.

Le président de la République leur a demandé de dresser la liste de leurs biens à partir de ce lundi 24 août devant les juridictions compétentes endéans deux semaines.

L’objectif, dixit M. Evariste  Ndayishimiye, est de lutter  contre le détournement des deniers publics. Le président Ndayishimiye a précisé que l’exercice de déclarer  les biens devant la justice  s’effectuera même à la fin du mandat comme la loi le stipule.

L’observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques  «  salue cette initiative ». Contacté, Gabriel Rufyiri président de l’OLUCOME  dit attendre impatiemment que « l’acte suit  la parole. »  Pour ce défenseur de la bonne gouvernance, cette annonce devrait être suivie  par la promulgation d’une loi qui donne le pouvoir  à la haute cour de justice de poursuivre toutes les autorités corrompues.

M.Rufyiri précise qu’il avait adressé une lettre au President de la République demandant la déclaration des biens des hauts cadres du pays et les mandataires publics  quinze jours après  la prise de leurs fonctions. Il demande  le respect de la loi contre la corruption au Burundi.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’emprisonnement de Banciryanino, un mauvais précédent ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’emprisonnement de Banciryanino, un mauvais précédent ?

L’arrestation puis l’emprisonnement de Fabien Banciryanino, un député indépendant sous la dernière législature, a créé un certain émoi et a« fait le buzz » surtout sur les réseaux sociaux. Officiellement, c’est pour « rébellion, dénonciations calomnieuses et atteinte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 106 users online