Mardi 13 avril 2021

Société

Les 4 journalistes d’Iwacu et leur Chauffeur transférés dans un autre cachot

25/10/2019 Commentaires fermés sur Les 4 journalistes d’Iwacu et leur Chauffeur transférés dans un autre cachot
Les 4 journalistes d’Iwacu et leur Chauffeur transférés dans un autre cachot

Le procureur de la République à Bubanza a pris la décision dans la matinée de ce vendredi 25 octobre 2019 de transférer les quatre journalistes du Journal Iwacu et leur chauffeur au cachot du commissariat communal. Il n’y a pas d’eau encore moins d’électricité. La salubrité laisse à désirer.

Cette équipe d’Iwacu venait de passer trois nuits au cachot du commissariat provincial. Les conditions de détention y sont plus ou moins acceptables.

Le procureur n’a pas donné les raisons ou les motivations de ce transfert. L’avocat de ces journalistes croyait qu’il s’agissait d’une audition mais ce n’était pas le cas. Le procureur leur a signifié qu’il n’a pas de temps pour les écouter.

Le risque de passer d’autres nuits de plus en garde à vue se précise avec ce nouveau rebondissement dans ce dossier. D’habitude, les vendredis sont presque des demi-journées pour les fonctionnaires de l’Etat.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 060 users online