Jeudi 11 août 2022

Économie

« Le problème de risque de change au Burundi est crucial»

25/08/2021 Commentaires fermés sur « Le problème de risque de change au Burundi est crucial»
« Le problème de risque de change au Burundi est crucial»
Durant le forum organisé à l’endroit des entreprises burundaises.

Certains entrepreneurs et banquiers burundais s’étonnent de voir que le Fonds de Solidarité Africain leur octroie des garanties en monnaie locale, mais leur prélève des commissions en devises. Eclairage de la directrice du FSA.

Un forum s’est tenu lieu, mardi 24 à l’intention des entreprises burundaises à l’hôtel Royal Palace. Il a été organisé par la Chambre fédérale de commerce et de l’industrie du Burundi (CFCIB) en partenariat avec le Fonds de Solidarité Africain (FSA). Le but de ce forum est d’échanger sur le FSA. Plusieurs entrepreneurs, des représentants de banques et de microfinance y ont participé.

Willy Cimba, directeur commercial de Finbank, relève que la FSA finance des projets au Burundi en monnaie locale, mais prélève des commissions en devises. Pour lui, il faut renégocier pour pouvoir payer des commissions en francs burundais.
D’autres participants interrogés abondent dans le même sens.

Safiatou Jackou, directrice de la coopération du FSA, tranquillise : « Le directeur général de FSA a rencontré, hier, le directeur de la banque centrale du Burundi pour résoudre ce problème.» Elle souligne que le problème de risque de change au Burundi est crucial, tant pour le FSA que pour les banques. « Le problème de devises au Burundi est assez récurrent et criard », déplore-t-elle.

La directrice de la coopération du FSA observe que le problème de risque de change se pose aussi au Rwanda et à l’Île Maurice. Elle annonce, néanmoins, que ce problème fera l’objet d’un débat entre les banques burundaises et la FSA.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Pénurie du carburant. La voie lacustre serait un soulagement

Les pénuries épisodiques de carburant n’ont rien de nouveau au Burundi. Mais celle que nous vivons se distingue des précédentes par sa longueur et sa gravité qui compliquent encore davantage le quotidien de la population. Devant des stations-services, à sec (…)

Online Users

Total 1 341 users online