Dimanche 21 avril 2024

Société

Le cri du cœur des syndicats des vélos-taxis, motos-taxis et tuk-tuk

02/03/2022 2
Le cri du cœur des syndicats des vélos-taxis, motos-taxis et tuk-tuk
tricycles at autres deux-roues en plein centre-ville lors d’une manifestation

Dans une lettre adressée au Premier ministre, les représentants des syndicats des conducteurs de vélos-taxis, de motos-taxis et de tuk-tuk crient au secours et en appelle à son intervention après l’annonce de la nouvelle délimitation des zones interdites pour les deux-roues et les tricycles, ce qui réduit leur champ d’action.

Ces syndicalistes plaident pour la suspension provisoire de cette mesure prise par le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique. « Une pilule amère qui doit passer », a-t-il avoué affirmant que la décision est irréversible.

Pour eux, cette mesure vient fragiliser de plus en plus les travailleurs concernés puisque ces derniers seront privés de leurs sources de revenus. Ils font savoir en outre que ce secteur fait vivre plus de 16.000 personnes, qui travaillent comme conducteurs.

« Bien que nous comprenions les préoccupations des autorités du ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique relatives à la réduction des accidents de roulage, cela devrait passer par la concertation et le dialogue social afin de trouver des solutions plus favorables pour les deux parties », peut-on lire dans leur note.

Contacté, le porte-parole de la primature, n’a pas voulu répondre à nos questions.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Ngomirakiza

    Ceci n’a rien à voir avec l’article mais concerne les transports tout de même. Il semble que le gouvernement a signé un accord avec les Chinois pour la modernisation de l’aéroport international de Bujumbura. Qui aurait lu les closes pour savoir si le Burundi ne risque pas de se retrouver dans les mêmes conditions que l’Ouganda ?
    https://www.lepoint.fr/afrique/la-chine-impose-a-l-ouganda-un-contrat-leonin-pour-l-aeroport-d-entebbe-02-03-2022-2466791_3826.php

  2. Ngowenubusa

    Si ces transporteurs sont nombreux et causent des accidents, que ceux dont la plaque finisse par un nombre impair travaillent les jours impairs et les autres les jours pairs en attendant la solution définitive. Un grand nombre de passagers doivent se rendre en grande partie sauf erreur de ma part dans le centre ville où les services sont concentrés.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 5 363 users online