Vendredi 24 mai 2024

Politique

Le congrès extraordinaire du parti CNL suspendu pour la non mention de la date

16/04/2023 3
Le congrès extraordinaire du parti CNL suspendu pour la non mention de la date

« On a oublié de mentionner la date à laquelle le congrès devait avoir lieu », précise Simon Bizimungu, secrétaire général du parti CNL.
Le congrès extraordinaire du parti CNL devait avoir lieu dans l’après-midi du 14 avril 2023. Il a été suspendu par le ministère de l’Intérieur suite à cette erreur dans la correspondance que ce parti a adressé au ministre pour l’informer de cet événement.

Informé de la suspension de ce congrès dans l’après-midi du 13 avril, le parti CNL a demandé de corriger l’erreur de date. Le parti s’est engagé à envoyer au ministère une copie sans erreur, en vain.

CNL

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Tharcisse

    Un simple coup de fil aurait suffi pour demander la date exacte. Mais comme nos dirigeants sont animés d’un esprit d’intolérance et démuni d’un esprit de devoir, ils ne l’ont pas fait.
    Tout cela car, ils ne veulent pas que ce parti puisse jouir de ses droits.

  2. Kanda

    Le Ministre a deviné la date pour suspendre ce congrès? Le Bureau du CNL avait omis la date pour éviter cela? Je me demande encore comment fait-on pour suspendre un congrès d’une date inconnue… Votre congrès à date X est suspendu…?!? Nos dirigeants nous jouent aussi à NINDE Y’ABANYEPOLITIKE

  3. arsène

    Si l’on peut blâmer un formalisme excessif, on peut néanmoins comprendre la réaction du ministère de l’intérieur si l’on se place dans le contexte de lenteur administrative burundaise.

    Normalement, du moment que la correspondance était partie suffisamment tôt, le parti aurait dû/pu être contacté pour préciser la date. Cela n’est pas une erreur de frappe, c’est une omission.

    Si j’ai bien compris, le parti informe le ministère pour qu’il mette à disposition des policiers en vue d’assurer la sécurité de l’événement. Cela ne se fait pas en quelques heures.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La vie chère de plus en plus chère

Les incompréhensions sont profondes. La hausse constante des prix dans le panier de la ménagère devient un sujet de préoccupation majeure pour de nombreuses familles. Les consommateurs voient et décrient l’augmentation exponentielle des prix. La plainte retentit de toutes parts. (…)

Online Users

Total 4 105 users online