Lundi 08 août 2022

Politique

Le Cnared, vit-il ses derniers jours ?

15/01/2019 Commentaires fermés sur Le Cnared, vit-il ses derniers jours ?
Le Cnared, vit-il ses derniers jours ?
Chauvineau Mugwengezo : «Les objectifs du Cnared ont été détournés au détriment des élections de 2020 »

Chauvineau Mugwengezo qui se dit président du parti UPD-Zigamibanga a annoncé son retrait du Cnared, plateforme de l’opposition en exil, à partir de ce mardi 15 janvier.

«Trois ans après sa création, le Cnared n’inspire plus la cause qu’elle voudrait défendre au profit d’autres intérêts personnels d’un groupe d’acteurs internes», lit-on dans la déclaration sortie ce mardi.

D’après M. Mugwengezo, le Cnared n’est pas actuellement opérante politiquement : « Ses objectifs ont été détournés au détriment des élections de 2020 et qui ne seront profitables qu’à quelques individus».

Chauvineau Mugwengezo réitère sa foi en l’Accord d’Arusha et la Constitution de 2005. Il se dit disposé à collaborer avec « toute autre force politique défendant la même cause ».

Pour rappel, les partis RDB de Jérémie Minani et Kaze-FDD dirigé par Jean Bosco Ndayikengurukiye, et l’ancien Premier vice-président de la République, Fréderic Bamvuginyumvira, s’étaient retirés du Cnared, tous du 9 au 11 janvier.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Pénurie du carburant. La voie lacustre serait un soulagement

Les pénuries épisodiques de carburant n’ont rien de nouveau au Burundi. Mais celle que nous vivons se distingue des précédentes par sa longueur et sa gravité qui compliquent encore davantage le quotidien de la population. Devant des stations-services, à sec (…)

Online Users

Total 1 627 users online