Société

Le CARAVI demande à la CNIDH de plaider pour la libération de Térence Mushano

15/07/2020 Fabrice Manirakiza Commentaires fermés sur Le CARAVI demande à la CNIDH de plaider pour la libération de Térence Mushano
Le CARAVI demande à la CNIDH de plaider pour la libération de Térence Mushano
Térence Mushano est sous les verrous depuis vendredi 11 juillet 2020

«Nous considérons son arrestation d’arbitraire et enfreignant les droits d’expression pourtant garantis par la Constitution burundaise», écrit le Collectif des Associations pour la Réconciliation et l’Appui aux Victimes des conflits sociopolitiques au Burundi.

C’est dans une saisine adressée au président de la Commission nationale indépendante des droits l’Homme (CNIDH). «L’interview accordée à un médium établi au pays, pendant les heures de pause, n’est pas aux yeux du CARAVI un crime qui devrait conduire notre collègue en prison».

Le secrétaire général de l’association AC-Génocide Cirimoso et vice-président de ce collectif, CARAVI, Térence Mushano, a été arrêté jeudi, le 9 juillet 2020 à l’Aéroport international Melchior Ndadaye pendant une interview accordée aux reporters du Journal Iwacu. Il a été incarcéré depuis ce même jour dans les cachots de la police judiciaire à Bwiza.

Il est poursuivi pour “atteinte à la sécurité publique”. Et cela suite à cet entretien, d’ailleurs raté, dans le parking dudit aéroport. «Empêcher un responsable d’une organisation reconnue par la loi de s’exprimer sur un sujet d’intérêt public comme celle relative au traitement du passé ternit l’image de notre pays au moment où les nouvelles autorités ont assuré que personne ne sera condamné pour son opinion».

Signalons que la CNIDH a déjà dépêché un envoyé à la Police judiciaire à Bwiza pour s’enquérir de la situation de Térence Mushano, et surtout de l’évolution de son dossier.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 016 users online