Mardi 27 septembre 2022

Santé

Le Burundi désormais membre du système mondial de pharmacovigilance

21/07/2022 Commentaires fermés sur Le Burundi désormais membre du système mondial de pharmacovigilance
Le Burundi  désormais membre du système mondial de pharmacovigilance
Dr Dédith Mbonyingingo : « Avec des échanges d’informations réelles, l’autorité prendra des décisions qui s’imposent au meilleur moment »

« La bonne nouvelle » a été annoncée par Dr Crespin Xavier, représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé au Burundi, ce 19 juillet 2022. « Le Burundi est désormais membre à part entière du système mondial de pharmacovigilance », a-t-il déclaré avant de féliciter le Burundi pour cette étape décisive pour l’accès aux médicaments de bonne qualité sur son compte twitter.

« Une grande étape franchie », se réjouit Dr Dédith Mbonyingingo, Directeur Général de l’Autorité Burundaise de Régulation des Médicaments à usage humain et des Aliments (ABREMA).
D’après lui, le Burundi est passé par un long processus pour y parvenir, c’est un ensemble d’étapes pour avoir un système fonctionnel de pharmacovigilance.

La pharmacovigilance signifiant tout simplement la surveillance des effets secondaires pour une meilleure utilisation des médicaments en toute sécurité, le Dr Mbonyingingo fait savoir qu’être dans le système mondial de pharmacovigilance facilitera dans la collecte et le partage des informations sur les effets secondaires des médicaments pour une prise de décisions éclairée.

« Avec des échanges des informations réelles, l’autorité prendra des décisions qui s’imposent au meilleur moment », affirme le Directeur Général de l’ABREMA.

A la question de savoir si avant le Burundi était moins vigilant dans le contrôle et la commercialisation des médicaments, Dr Dédith Mbonyingingo répond : « Pas forcément, mais il faut un processus et plusieurs étapes pour arriver à une maturité globale intégrée en matière de vigilance des effets secondaires des médicaments ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 466 users online