Jeudi 25 avril 2024

Économie

Le BBN interdit la commercialisation du ciment de la société chinoise GLC produit en RDC

26/09/2023 Commentaires fermés sur Le BBN interdit la commercialisation du ciment de la société chinoise GLC produit en RDC
Le BBN interdit la commercialisation du ciment de la société chinoise GLC produit en RDC
Le ciment du GLC déchargé au port de Bujumbura ce 25 septembre

600 tonnes de ciment de la société chinoise Great Lakes Company (GLC) basée en RDC déchargées au port de Bujumbura ce 25 septembre 23 vont devoir patienter dans les entrepôts avant leur commercialisation. D’après le BBN, il faut au préalable des analyses de conformité aux normes.

« S’il s’avère que ce ciment n’est pas conforme aux normes, il prendra le chemin du retour à la société qui le produit », a déclaré Séverin Sindayikengera, directeur général du BBN, le Bureau burundais de Normalisation et de Contrôle de la Qualité.

Selon lui, c’est en vue de faire respecter les principes de la qualité et des normes. La société GLC est accusée par le BBN de falsifier les résultats des données de son ciment.

Cette société basée en RDC, poursuit le directeur général, l’a fait pour montrer que son ciment est de très bonne qualité. « Cela est dangereux et c’est une faute lourde, raison pour laquelle les sanctions sont prévues, on peut y faire recours ».

Des analyses avaient été faites à l’OBUHA

Claude Bernard Manirambona, représentant des sociétés Musumba Ciment et Nepacom, les deux sociétés qui ont importé ce ciment en question fait savoir que des échantillons avaient été pourtant donnés au laboratoire national de l’Office burundais de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction pour des analyses.

« Le laboratoire nous a remis les résultats et ils étaient très bons », soutient Manirambona. Les sociétés dont il représente sont alors passées à la commande à partir de la société GLC.

Il espère que le BBN trouvera que le ciment remplit les critères et qu’il est conforme aux normes. « Il est beaucoup apprécié par les constructeurs et tous les clients dans l’ensemble ».

Et demander au BBN d’être rapide dans ses analyses et tests pour aider ses sociétés à supporter les coûts des entrepôts et des stationnements des bateaux qui transportent le ciment.

Cette compagnie a déjà fourni beaucoup des stocks aux commerçants burundais. Le représentant des sociétés Musumba Ciment et Nepacom, les deux sociétés qui ont importé ce ciment indique de plus qu’il est utilisé d’ailleurs sur certains chantiers au Burundi.

BBN

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 6 596 users online