Politique

La nouvelle Ceni ne fait pas l’unanimité

30/08/2018 Chanelle Irabaruta Commentaires fermés sur La nouvelle Ceni ne fait pas l’unanimité
La nouvelle Ceni ne fait pas l’unanimité
Pierre-Célestin Ndikumana : « C’est difficile de reconnaitre la nouvelle équipe choisie puisque nous n’avons pas été associé ni contacté, nous allons voir ce qu’elle va faire».

Les députés de la Coalition des Indépendants ‘‘Amizero y’Abarundi’’ explique leur boycott, ce mercredi 29 août, de la séance d’approbation des membres de la Ceni par une exclusion à leur égard dans le choix des membres.

«Nous n’avons pas été associés. Pourtant, les autres partis dont les membres sont dans la nouvelle équipe de la Ceni ont été contactés», s’indigne Pierre Célestin Ndikumana, président du groupe parlementaire de cette coalition.

Signalons que Serges Ndayiragije, ministre de la Communication et des Medias, issu de la coalition Amizero y’Abarundi, fait partie des sept membres approuvés.

Célestin Ndikumana s’interroge sur quels critères le gouvernement s’est-il basé pour leur donner un représentant. «Nous sommes la deuxième force politique, mais nous n’avons eu qu’un seul membre dans la Ceni». Le parti Uprona a eu deux membres alors qu’il n’a que deux députes à l’Assemblée Nationale. «Nous n’avons pas pu comprendre ce choix, c’est pourquoi nous avons jugé bon de ne pas nous associer à ce genre d’activité».

D’après M. Ndikumana, il est difficile pour eux de reconnaître la nouvelle équipe choisie : «Nous allons voir ce qu’elle va faire».

Abel Gashatsi, président du parti Uprona, apprécie la mise en place de cette Ceni. «Nous espérons qu’elle va bien préparer les élections de 2020 en toute transparence et en toute liberté». Elle va travailler dans l’intérêt du pays pour le renforcement de la démocratie.

Son parti a été consulté : «C’est pour cette raison que nous promettons de la soutenir». Il soutient qu’il est difficile que tous les partis soient représentés.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 548 users online