Lundi 06 décembre 2021

Société

Kizingwe-Bihara : des listes de propriétaires qui suscitent des inquiétudes

28/10/2021 1
Kizingwe-Bihara : des listes de propriétaires qui suscitent des inquiétudes
Des propriétaires de terrains dans le secteur Kizingwe-Bihara dans le désarroi

Des propriétaires de parcelles dans le secteur Kizingwe-Bihara en commune urbaine de Muha dans la municipalité de Bujumbura se disent inquiétés par des irrégularités sur les listes établies par leur association. Ils demandent au ministère chargé des Infrastructures à suivre de près le dressement des listes.

A 10h au Quartier asiatique devant les bureaux de l’association des propriétaires de terrains de Kizingwe-Bihara (APTKB), une marée humaine s’y trouve. Femmes et hommes, jeunes et adultes, tous propriétaires des parcelles sont venus vérifier leurs noms sur les listes. Une file d’attente, des groupes de gens qui se lamentent, certains déplorent que l’association ait refusé de publier les listes.

« Je suis venu ici depuis lundi. Aujourd’hui, on me dit de revenir demain. Les services sont vraiment lents. Je ne sais pas ce qui va se passer au travail après une semaine d’absence », dit une femme qui rentre sans avoir eu accès aux listes. Et de demander que ces listes soient publiées sur les tableaux d’affichage dans différents endroits.

Les autres ne parviennent pas à se retrouver sur les listes : « J’ai une parcelle de quatre ares à Kizingwe, mais mon nom ne figure pas sur la liste. Les dirigeants de l’association ne veulent pas me régulariser ». Il appelle le ministère chargé des Infrastructures à intervenir pour régler toutes les irrégularités.

Un autre propriétaire qui n’a pas trouvé son nom sur les listes ne savait pas à quel saint se vouer. Il a peur de perdre sa parcelle si l’attribution se faite avant que son cas soit réglé.

Les autres propriétaires déplorent une fusion des parcelles qui ne les favorisent pas. « On a fusionné ma parcelle de trois ares avec une autre dont je ne sais le propriétaire. Le partage pourra être difficile. J’ai peur que ça soit un moyen de s’en approprier », regrette une femme propriétaire d’un terrain dans le même quartier. Cette dernière indique que la fusion des parcelles pourra causer des litiges dans l’avenir.

Iwacu a contacté les dirigeants de l’APTKB en vain. La porte-parole du ministère des Infrastructures, de l’Equipement et Logements sociaux, Jeanne Mukenguruka fait savoir que ledit ministère suit de près le processus d’établissement des listes des propriétaires, mais attend le rapport de leur association et de l’OBUHA.

Sur les irrégularités relevées par certains propriétaires, elle tranquillise que personne ne perdra sa parcelle.
Ce 09 octobre, le ministre chargé des infrastructures, Déogratias Nsanganiyumwami avait donné une période d’une semaine à l’APTKB pour donner une liste actualisée des propriétaires. Il avait précisé que l’attribution ne devra pas aller au-delà du mois d’octobre

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Hezagira

    … » Il avait précisé que l’attribution ne devra pas aller au-delà du mois d’octobre… » ! On est au mois de novembre !!! Encore des promesses non tenues !!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 4 044 users online