Samedi 16 octobre 2021

Société

Kirundo : des irrégularités signalées dans le recrutement des enseignants

16/09/2021 1
Kirundo : des irrégularités signalées dans le recrutement des enseignants
La ministre chargée de la Fonction publique exige la correction des irrégularités dans le recrutement des enseignants

Des informations avaient circulé ces derniers jours dénonçant des irrégularités dans le recrutement des enseignants dans les communes de Bugabira et Vumbi en province Kirundo. Après une descente effectuée dans les deux communes, la ministre chargée de la Fonction publique a tranché.

Dans une lettre adressée à la commission nationale de recrutement le 08 septembre 2020, des candidats malheureux avaient demandé qu’il y ait des enquêtes approfondies sur les magouilles observées dans la passation du concours de recrutement et la proclamation des résultats en commune Vumbi. Ils avaient dénoncé le recrutement d’un certain Justin Rukundo qui, pour eux, avait obtenu une note plus que douteuse.

« Les inquiétudes sur le cas du candidat Justin Rukundo sont fondées. Les points obtenus par ce dernier suscitent des soupçons », a dit Domine Banyankimbona, ministre chargée de la Fonction publique dans sa descente en commune Vumbi ce 15 septembre.

Elle déplore que deux membres de la commission communale aient partagé un verre avec ce candidat après la passation du concours. Pour elle, cela met en doute l’impartialité de la commission.

Elle a, par la suite, annulé le recrutement de Justin Rukundo en lui remplaçant par celui qui était le second par l’ordre de mérite.
En commune Bugabira, certains candidats avaient dénoncé les liens de parenté des candidats recrutés avec les membres de la commission communale.

Avec la commission nationale de recrutement, la ministre de la Fonction publique a conduit des enquêtes pour vérifier les irrégularités dans la commune Bugabira.

Elle affirme que certains candidats ont utilisé de faux documents surtout les attestations de résidence et de bénévolat pour maximiser les chances de recrutement. Ainsi, certains candidats qui étaient premiers sur les listes ont été disqualifiés ou remplacés.

« Pendant le concours de recrutement, les candidats devraient travailler sous anonymat en cachant les numéros sur leurs papiers. Mais, cela n’a pas été le cas en commune Bugabira », regrette la ministre Domine Banyankimbona.
Elle exhorte qu’il y ait des enquêtes dans les autres communes pour corriger toutes les irrégularités.

Signalons que le concours de recrutement des enseignants s’est tenu le 02 septembre 2021 dans toutes les communes du pays.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Kamwenubusa

    Les choses bougent dans le pays de Mwezi Gisabo. Des petits pas deviendront géants si le rythme est maintenu. Encourageons nos autorités mais qu’elles acceptent aussi yuko tuza turabakebura.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 855 users online