Mercredi 30 novembre 2022

Archives

Kenya/Elections : La Cour suprême reçoit la requête de Raila Odinga contestant la victoire de William Ruto

23/08/2022 Commentaires fermés sur Kenya/Elections : La Cour suprême reçoit la requête de Raila Odinga contestant la victoire de William Ruto
Kenya/Elections : La Cour suprême reçoit la requête de Raila Odinga contestant la victoire de William Ruto
Manifestations des partisans de Raila Odinga

Le recours de Raila Odinga contre l’élection donnant vainqueur son principal challenger William Ruto, crédité de 50,5% des voix exprimées, a finalement été accepté par la Cour suprême.

M. Odinga et sa colistière, Martha Karua ont déposé 23 plaintes, y compris une requête d’inspection des serveurs de la Commission électorale (IEBC) et d’enquêtes sur les votes rejetés et annulés.

Ces deux plaignants, soutenus par le président sortant, Uhuru Kenyatta, demandent également des enquêtes et un examen professionnel du système de gestion intégrée des élections au Kenya (Kiems), du site Web de la Commission électorale et des formulaires d’élection présidentielle, y compris les formulaires 34A, 34B et 34C.

De plus, Raila Odinga qui a obtenu 49% des voix en appelle à l’annulation des résultats de l’élection remportée par William Ruto selon la Commission électorale et demande à cet organe d’organiser une nouvelle élection présidentielle dans le plein respect de la Constitution et de la loi électorale.

La nouvelle élection ne devrait pas être dirigée par M. Chebukati, président de l’IEBC, la Commission électorale. Les deux plaignants exigent la convocation du directeur des enquêtes criminelles, George Kinoti afin de soumettre des informations, des photos, des rapports, des équipements, des ordinateurs portables, des téléphones et tout autre équipement lié au déroulement des élections obtenus par les citoyens vénézuéliens arrêtés à l’aéroport international Jomo Kenyatta, JKIA, le 26 juillet de cette année.

M. Odinga et sa colistière, Martha Karua souhaitent également que M. Kinoti soit appelé et chargé de produire les ordinateurs portables qui auraient été pris et saisis à Koech Geoffrey Kipngosos, un agent du parti UDA et de rendre compte de l’examen des ordinateurs et de leur contenu.

Par ailleurs, M. Raila Odinga a demandé à ses partisans de maintenir la paix en attendant l’audition de l’affaire, qui devrait être rendue dans deux semaines.

Devancée aux élections du 9 août par le vice-président sortant William Ruto d’environ 230.000 voix, Raila Odinga, figure emblématique de l’opposition kenyane, a déposé en ligne ces recours devant la Cour Suprême ce lundi 22 août.

Juste après l’annonce des résultats des élections par la commission électorale (IEBC), le 15 août, ce candidat malheureux pour la cinquième fois, s’est empressé à les contester les qualifiant de ’’parodie’’.

La proclamation des résultats par le président de l’IEBC a été suivie d’une scission au sein de cet organe indépendant chargé d’organiser le scrutin. Quatre des sept commissaires dont a vice-présidente, ont déclaré qu’ils rejetaient les résultats quelques minutes avant leur annonce, reprochant au président de cet organe une ’’gestion opaque’’.

Depuis 2002, toutes les élections présidentielles au Kenya ont été contestées souvent par le même Raila Odinga, opposant historique, aujourd’hui âgé de 77 ans, ce qui parfois donnait lieu à des violences.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 933 users online