Samedi 31 juillet 2021

Sécurité

Journée mondiale du réfugié : Gitega appelles les réfugiés burundais à rentrer

20/06/2021 Commentaires fermés sur Journée mondiale du réfugié : Gitega appelles les réfugiés burundais à rentrer
Journée mondiale du réfugié : Gitega appelles les réfugiés burundais à rentrer
Arrivée du tout premier convoi des réfugiés burundais au poste frontière de Nemba-Gasenyi en provenance du Rwanda au camp de Mahama

Au moment où le monde entier célèbre le 20 juin de chaque année la journée mondiale du réfugié, le ministre burundais de l’Intérieur, du Dévéloppement communautaire et de la Sécurité publique, demande aux réfugiés burundais en exil de regagner le bercail et que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice.

« Je souhaite aux réfugiés burundais vivant encore en terre d’asile le retour dans leur pays natal avec honneur et dignité pour joindre leurs efforts aux autres frères burundais afin de contribuer au développement intégral de notre pays», appelle le ministre Gervais Ndirakobuca.

Selon lui depuis 2017, le Burundi a déjà rapatrié 158.312 réfugiés. Sur 146.322 réfugiés se trouvant dans différents camps en Tanzanie, 116.643 personnes ont été rapatriées.

Sur les 53.291 Burundais réfugiés au Rwanda, 21.131 parmi eux ont déjà regagné leur pays natal. Pour la RDC qui a accueilli 46.416 réfugiés burundais, 3.234 ont été rapatriés.

Le Kenya qui comptait 16.000 réfugiés burundais a enregistré 817 rapatriés. L’Ouganda héberge des réfugiés burundais, 233 ont déjà regagné leur mère patrie. Tous ces chiffres ne concernent que les rapatriements facilités par le HCR.

Le rapatriement en chiffres

Le ministre burundais de l’Intérieur, du Dévéloppement communautaire et de la Sécurité publique, demande au HCR et à ses partenaires à mettre un accent particulier sur les opérations de rapatriement, de réinsertion et de réintégration de ces rapatriés. « Des Burundais rapatriés continuent de regagner leur chère patrie et d’être accueillis avec honneur et dignité », assure-t-il.

Le ministre Gervais Ndirakobuca rappelle que le Burundi héberge à son tour 76.682 réfugiés, 4.942 demandeurs d’asile, 783 personnes à risque d’apatridie.
« Ensemble avec tous les réfugiés, on peut tout réussir, ensemble on se soigne, on apprend et on rayonne ». Tel est le thème choisi cette année pour la célébration de la Journée mondiale du réfugié.

Avec la pandémie de la Covid-19, note le ministre Gervais Ndirakobuca, les communautés hôtes et les réfugiés en souffrent et font face ensemble aux mêmes risques et aux mêmes défis.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Diaspora bla-bla

J’ai envie d’emprunter quelques mots à feu président tanzanien, Pombe Magufuli : « Acha maneno ! Hapa kazi tu ! » (Trêve de paroles, il faut joindre l’acte à la parole.) C’est ce que j’ai envie de dire à nos (…)

Online Users

Total 1 393 users online