Dimanche 21 avril 2024

Culture

Institut Français du Burundi, le retour des concours «Génies en herbes»

03/11/2016 2
Ce programme a été présenté par Stéphanie Soleansky, la directrice déléguée de l’IFB
Ce programme a été présenté par Stéphanie Soleansky, la directrice déléguée de l’IFB

Quoi de mieux que de clôturer l’année par du théâtre, du cinéma d’animation, des documentaires et… le retour des concours inter-lycées ‘’’génies en herbes’’.

Le 25 et 26 novembre, les passionnés de ces matches intellectuels se remémoreront la subtilité et l’intelligence dont usent les membres des équipes pour appuyer en premier sur le ring.

Ce programme a été dévoilé lors d’un café de presse animé par Stéphanie Soleansky, la directrice déléguée de l’IFB ce jeudi 3 novembre.

Fidèle à son profil de point de rencontre des cultures burundaises et françaises, l’IFB sert un nouveau menu diversifié bimestriel à ses fidèles. Les mois de novembre et décembre promettent d’être inoubliables.

Le public de l’institut français se régalera ce mois de novembre devant une diversité de documentaires. Ces derniers seront projetés dans divers endroits (IFB, CJK, Alliance Franco-Burundaise de Gitega,..) dans le cadre du mois du film documentaire.

«Solutions locales pour un désordre globale», l’un des documentaires sera projeté dans trois différentes places. Dans le but, fait savoir le directrice déléguée de l’IFB, de rappeler les burundais les méfaits de l’utilisation des pesticides et engrais. «Ce documentaire montrera la possibilité d’une agriculture autonome», argumente Mme Soleansky.

Le 3 décembre, deux chorégraphes en provenance de la Tunisie feront une virée dans la capitale. Elles offriront un spectacle de danse contemporaine qui honorera le statut de la femme en Tunisie.

A toutes ces diversités culturelles, les habituels rendez-vous du patio ne manqueront pas. Le 19 novembre, la France sera mise à l’honneur dans la guingette tropicale, suivi du DJ’s happy hour.

Et le meilleur pour la fin ! Le duo Alfred et Bernard, les deux artistes à qui nous devons le célèbre tube «Nkunda abantu», présentera de nouvelles chansons le 10 décembre.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. kagabo

    Qu’ils aillent se faire voir ailleurs!!! Uti twarabahinyuye, La politique de divise pour règner, voici leur devise. C’est pourquoi ils peuvent aller ailleurs et non dans notre Pays Burundi. Avez-vous vu les enfants que vous avez envoyer étudier chers vous l’an passé?? Ils ne réfletent la diversité notre Burundi et le Burundi ne commence pas à Bujumbura et finisse à Bujumbura. Voilà ce que nous dénonçons dans votre politique de division. Honte à vos position colonialiste envers les Burundais. Bréf, vous avez échoués sur le continent, nous n’avons pas besoin de vous. Allez chers vous et point et train.

    • muheto

      Cher Kagabo je te comprends; avec ton charabia de français tu ne pourras jamais gagner un concours. Il vaut mieux te convertir à une autre langue. De grâce surtout pas à l’anglais parce que là aussi il te faut une langue de base : ce qui te manque. Ikinyabuhonga te va mieux.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 4 199 users online