Dimanche 18 avril 2021

Politique

Funérailles de feu Désiré Ntahondabasigiye

18/12/2019 Commentaires fermés sur Funérailles de feu Désiré Ntahondabasigiye
Funérailles de feu Désiré Ntahondabasigiye
Une foule qui assiste aux obsèques de Désiré Ntahondabasigiye

Tué par balle par des personnes non identifiées dans la nuit de jeudi à vendredi sur la colline Musenyi, commune Nyabiraba, en province de Bujumbura, Désiré Ntahondabasigiye, un pro Rwasa a été inhumé ce mardi 17 décembre.

Les derniers hommages pour Désiré Ntahondabasigiye, militant du CNL commencent par une messe dite à Nyabiraba à 9h. De hautes personnalités du Congrès National pour la Liberté, dont son président Agathon Rwasa, des militants de son parti, l’administrateur communal, la famille du défunt et une foule nombreuse assistent à cette messe de requiem.

Après l’église, la dépouille mortelle sera conduite au cimetière dénommé «Kwaziganyure». Calendrier chargé, Agathon Rwasa n’assistera pas aux obsèques. Il délègue un émissaire.
Un des voisins du disparu, Emmanuel Tuyisenge Nabwenda, dont le défunt est son parrain de baptême, brosse brièvement son parcours. « Il interrompt ses études primaires suite à la mort de son père. Il s’attèle alors à l’agriculture pour faire vivre ces petits frères et petites sœurs. Il sera durant son séjour sur terre en bon terme avec ses voisins. Il ne connaît pas de bagarre causée par lui sur cette colline ».

Nestor Girukwishaka, chargé des relations extérieures au sein du CNL, ne cachera pas son amertume. Il déplore le départ d’un fervent militant, victime d’une intolérance politique. « L’image de la commune est constamment ternie par l’intolérance politique ».
Il exhortera l’administration à prendre des mesures draconiennes afin de protéger la population. Cet émissaire demandera à la justice de faire la lumière sur cet assassinat. « Nous voulons des enquêtes qui aboutissent ».

De son côté, un représentant de la famille tiendra à remercier tous les participants pour leur soutien. Il demande plus de protection pour la famille.
En marge des cérémonies, des sources nous révéleront qu’un des suspects parmi les présumés auteurs est déjà appréhendé.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La grande muette invitée à redorer son image écornée

Ce ne sont pas des « faits divers ». Quelle mouche a piqué la grande « muette » ? L’armée burundaise occupe rarement les colonnes d’Iwacu. Elle s’exprime peu d’ailleurs. Mais jusqu’ici, la grande muette burundaise était relativement reconnue et (…)

Online Users

Total 1 312 users online