Lundi 06 décembre 2021

Politique

Forum / La malédiction africaine

25/10/2021 6
Forum / La malédiction africaine

Lu sur notre forum ce commentaire qui force notre admiration.

Par Bellum

1. Le Burundi ne se remettra jamais de la disparition du prince Louis Rwagasore. C’est comme des enfants qui perdent leur mère adorée en bas âge. La blessure est indélébile et le traumatisme se transmet de génération en génération. La Tanzanie est ce qu’elle est (un pays de paix et de fraternité malgré ses 200 tribus et 2 grandes religions) parce qu’elle a eu un leader exceptionnel considéré comme un saint par les catholiques tanzaniens et en voie de béatification par le Vatican. Tout comme la Zambie grâce à un autre personnage exceptionnel: Kaunda.

2. D’autres pays ne connaissent que la malédiction comme le Burundi. Le Rwanda ne s’est jamais remis de “l’assassinat?” du puissant Roi Mutara III à l’hôtel Paguidas de Bujumbura en 1959. La Centrafrique ne se remettra jamais non plus de la mort (assassinat ? dans un crash d’avion) de l’Abbé Barthélemy Boganda extraordinaire prêtre qui voulait les Etats-Unis d’Afrique d’où le nom qu’il donna à son pays. La Centrafrique est désormais synonyme de malheur comme le Burundi. Le Congo ne s’est jamais remis de l’assassinat de Lumumba. La Guinée-Bissau est désormais un État narcotrafiquant jusqu’au sommet de l’armée et fait de violences interminables du fait de l’assassinat du héros Amilcar Cabral. Le Mozambique ne s’est jamais remis de l’assassinat de son leader charismatique Edouardo Mondlane. Comme le Soudan du Sud qui n’est jamais remis de la mort accidentelle (crash d’hélicoptère) de John Garang, à la veille de l’indépendance. Le pays est désormais une photocopie du Burundi. Une guerre civile 2 ans après l’indépendance entre les Ndinka et les Nuer. Ils ont battu le record burundais qui lui a commencé la guerre civile en 1965, 3 ans après l’indépendance.

3. Il semble que certains pays sont frappés de malédictions ad vitam aeternam. 60 ans après l’indépendance, nous semblons tourner en rond sans jamais pouvoir prendre un nouveau départ pour des horizons meilleurs. Nous ratons tout ce que nous entreprendrons et toujours dans un bain de sang des innocents. Nous avons raté l’indépendance avec l’assassinat de Rwagasore et les génocides qui ont suivi, raté la démocratisation avec l’assassinat de Ndadaye, raté la restauration de la démocratie par la violation des accords d’Arusha et les massacres des jeunes en 2015 et avons raté la rectification en 2020 par le hold-up électoral . La malédiction nous poursuit de génération en génération. Quel exorciste pourra-t-il nous libérer de cet état de faillite permanente ?

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Nyankiye

    Même à l’époque des Bami au Burundi où il y avait des dynasties, cela n’empêchait pas des querelles entre les batare, les bezi,… Il arrivait même qu’il y ait des assassinats entre ces pouvoirs. Mais la population était rarement mêlée à ces querelles. Alors qu’aujourd’hui…

  2. PCE

    Cher Bellum
    Posons nous la question de savoir pourquoi ? Car la malédiction ne nous apporte aucune explication ! Et pourquoi je me pose la question? Je ne suis pas médecin mais je sais qu’il existe en Médecine une loi biologique telle que, lorsqu’une maladie continue à tuer malgré l’existence des mesures pour la soigner il ne peut y avoir que deux explications:
    – on n’a pas bien compris l’origine ou les causes de la maladie ou
    – on n’a parfaitement bien compris les causes de la maladie mais on fait exprès de ne pas la soigner en recourant à des artifices et donc la maladie peut continuer à tuer.
    Il y a quelques jours je discutais avec des amis de différents pays africains ( Egypte , Nigéria , Sierra leone , Sénégal ) nous parlions de l’origine et des causes des guerres sur le continent africain . Nous avons constaté que la majorité des guerres africaines sont des guerres internes : Nigéria( avec la Biafra) , en RDC ( avec le Katanga) , l’Angola , la Centrafrique , l’Ouganda , le Rwanda , Le Burundi , le Congo ( Sassous Nguesso contre Lissouba) , le Soudan , et je ne parle pas de Somalie, l’Ethiopie maintenant … Toutes les guerres africaines sont essentiellement des guerres internes , elles naissent des frustrations internes , des exclusions, du régionalisme , de l’ethnisme , elles naissent des origines évitables , elles naissent des lacunes de gestion de nos dirigeants . La main étrangère qu’on constate dans toutes les guerres par ailleurs ne peut pas tout expliquer , ni la colonisation qui a sapé les bases sociologiques des sociétés africaines . Nous avons les moyens de penser autrement , de gérer autrement nos sociétés . Et comment faire ? Avons nous les dirigeants qu’il faut ? Je ne pense pas et c’est cela le problème . Comment avoir les dirigeants qu’il faut ? Il y a un seul système : c’est la démocratie basée sur l’équilibre des pouvoirs . Il nous faut un sytème capable d’éviter les dérapages , les dérives d’un seul homme ou d’une seule ethnie voire d’une seule classe fut elle celle des intruits ! Un pays appartient à tous et non seulement au Tiers Etat ( les non instruits) , un bon système doit tenir compte de l’existence de tous . Mais aussi un bon système doit savoir redistribuer les richesses de la nation , nous devons construire des pays équitables , ou règne un minimum de justice sociale et de droit , un pays à l’écoute de tous. Si non nous aurons toujours des guerres , la pauvreté. Jusqu’à ce qu’on comprenne ces élements essentiels que même un enfant de 15 ans est capable de comprendre.

    • Jean-Baptiste Rubeya

      Bonjour à tout le monde,
      Je pense que l’Afrique tout entière devrait faire un retour à ses sources.

      Nous cherchons à nos problèmes endogènes des réponses exogènes. Nous avons tout en nous.

      Avant la colonisation, nous n’avions pas de prisons. Pourtant, nous avions nos propres criminels. Comment étaient-ils punis?

      Aujourd’hui, tout le monde se veut démocratique. Mais de quelle démocratie parle-t-on? Quelles en sont les normes acceptées par tout le monde.

      Il n’y en a pas.

      L’État du Vatican est un pays démocratique très particulier. Son président, Excellence Monsieur le pape, est un dirigeant démocratiquement élu à vie. Combien de partis politiques dans cet État? Trouvez-moi une réponse.

      Les femmes existent aussi au Vatican. Le pape au féminin est un tabou. Pourtant toute l’humanité passe 9 mois dans l’uterus de la femme. Pourquoi n’y parle-t-on pas des droits de la femme?

      Qui a décidé que Dieu est nécessairement masculin et non un être hybride à cheval entre l’homme et la femme?

      Kim Jong Un est un démocrate sinon comment ce jeune homme peut-il diriger la République démocratique de Corée sans soutien interne. La démocratie est très loin d’être ce que les Occidentaux nous chantent selon l’orientation de leurs intérêts.

      En dernier lieu, je conteste le titre de l’article. L’Afrique est un continent béni des Dieux dont les peuples ne doivent plus prier la tête orientée vers la Mecque et/ou avoir le président du Vatican comme chef spirituel. Nos peuples devraient cesser de prendre les penseurs occidentaux comme mentors politiques. Ce sera le début de notre renaissance.

    • Margarita

      Mon Chapeau PCE.
      Votre analyse est absolue

      • Jean-Baptiste Rubeya

        Bonjour Margarita,
        Sur cette terre, surtout dans ce qui est relatif à l’homme, il n’y a rien d’absolu. On navigue dans une zone grise située entre le noir et le blanc avec une infinité de possibilités.

    • Jean-Baptiste Rubeya

      Bonjour à tout le monde,
      Je rentre du travail fatigué pour répondre à chaque détail. La stratégie de l’Occidental consiste à faire en sorte que tu te détestes toi-même, ta religion, ta culture, ta langue, ton apparence, ton pays, ton continent et pour tout résumer tes racines. Si tu n’as plus de racines, qui es-tu? Rien du tout.

      https://www.facebook.com/watch/?v=1045795282877370
      https://www.youtube.com/watch?v=mDv2M1jQys8

      Quand tu parles de la malédiction africaine, c’est une forme de réussite pour eux. Nos jeunes se noient dans la Méditeranée pour rejoindre l’Europe et là, ils deviennent des esclaves industriels. C’est cela ce que l’Occidental veut. Maintenir ses privilèges au dépens de la survie même de la planète tout entière.

      J’ai une question très simple. Il n’y a que 2 mains et 2 pieds pour conduire une voiture. Pourquoi avoir plusieurs voitures? Pourquoi avoir plusieurs maisons, une à Miami, l’autre à Denver et une autre à Seattle?

      Nous savons tous ce que notre estomac peut contenir. Avons-nous besoin d’être millionnaire en dollars pour bien vivre? L’Occidental est un malade mental et qui a besoin d’un centre psychiatrique. Malheureusement, nous essayons de les imiter.

      La civilisation est africaine mais présentement, on se fait éduquer par des barbares qui se cannibalisaient entre eux il n’y a pas longtemps.

      C’est à nous d’éduquer les barbares.
      https://www.youtube.com/watch?v=CvFrf1pdGgE

      Ce sont des gens qui ont été toujours en mode de survie. Avec ce genre de personnes, on ne peut pas discuter en termes de moralité. Il nous faut construire notre arsenal du conventionnel au nucléaire. Ceci passe par l’instruction scolaire.

      Tant que nous ne sommes pas forts et solidaires, ils n’arrêterons jamais de tuer nos leaders. Il nous faut tout décoloniser de la religion à nos prénoms, les noms de nos villes, de nos rues et chaussées, etc,… Izina niryo muntu.

      Il faut aussi s’asseoir à table avec nos leaders même si nous les considérions peu importe le mauvais qualificatif car si nous les combattions, il y aura toujours un Occidental pour financer la guerre pour qu’il vienne voler nos ressources.

      A bon entendeur, salut

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’entrée de la RDC dans l’EAC, quelles opportunités ?

Depuis son investiture, le 24 janvier 2019, le président Félix Tshisekedi s’est donné comme priorité d’axer sa politique régionale sur la coopération et l’intégration. Il s’est aussi engagé à travailler étroitement avec ses pairs afin de rétablir la paix et (…)

Online Users

Total 4 062 users online