Samedi 10 décembre 2022

Société

Fenadeb : les cas des enfants victimes d’agression et de violences restent alarmants

06/06/2022 Commentaires fermés sur Fenadeb : les cas des enfants victimes d’agression et de violences restent alarmants
Fenadeb : les cas des enfants victimes d’agression et de violences restent alarmants
Yves Ishimwe : « Les parents des enfants violés ou agressés préfèrent faire des arrangements à l’amiable par peur de dénoncer les auteurs »

Les chiffres des enfants victimes d’agression ne cessent d’augmenter. Des propos tenus par Yves Ishimwe, chargé de programme au sein de la Fenadeb (Fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi). C’était à l’occasion de la célébration de la journée internationale dédié aux enfants victimes d’agression célébrée le 4 juin de chaque année.

1.195 cas d’enfants victimes d’agression et de violences ont été enregistrés au cours de l’an 2021. Des chiffres publiés par le chargé de programme au sein de la Fenadeb. Selon lui, nombreux sont les cas d’agressions sexuelles qui sont au nombre de 325.

Cependant, le chargé de programme de la Fenadeb a indiqué que l’arrangement à l’amiable est l’un des entraves dans leur lutte contre les violences et les agressions à l’encontre des enfants.

Car d’après lui, ces violences et ces aggressions sont la plupart des fois commis par des gens connus dans l’entourage. « Les parents des enfants violés ou agressés préfèrent faire des arrangements à l’amiable par peur de dénoncer les auteurs qui sont souvent des voisins ou des parentés voire des personnes jouissant d’une certaine protection ».
Pour la Fenadeb, il est temps que le gouvernement prenne le devant dans la lutte contre les agressions et les violences faites contre des enfants. Elle propose une forte sensibilisation sur les droits de l’enfant et la protection de l’enfance.

« Beaucoup de gens ne savent pas ce que c’est la protection de l’enfance et c’est déplorable », déplore, Yves Ishimwe, responsable de programme au sein de la Fenadeb.
Selon la Fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance au Burundi, 1.162 cas d’agressions et de violences à l’encontre des enfants ont été enregistrés en l’an 2020.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Le citoyen invisible

« Au Burundi, le temps de bâtir une nation définitivement réconciliée est arrivé », a annoncé Albert Shingiro, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, lors du briefing au corps diplomatique accrédité à Bujumbura, mardi 6 décembre. « (…)

Online Users

Total 1 093 users online