Vendredi 19 août 2022

Société

États généraux de l’Education : Mise à l’écart dans les préparatifs, la Cosesona s’indigne

08/02/2022 1
États généraux de l’Education : Mise à l’écart dans les préparatifs, la Cosesona s’indigne
La Cosesona déplore le fait qu'elle n’ait pas été associée

A un mois et quelques jours de la tenue de la grand-messe sur le secteur éducatif burundais, via une correspondance datée du 4 février, la Coalition des Syndicats des Enseignants (Cosesona) déplore le fait qu’elle n’ait été pas associée dans la préparation de ce grand rendez-vous.

« En tant que représentant des praticiens sur terrain, nous sommes inquiets face au manque d’information concernant ce qui est en train d’être préparé », tient à préciser d’entrée de jeu cette centrale syndicale.
Depuis bien longtemps, font savoir les représentants de la Cosesona, les syndicats des enseignants ont toujours été associés dans la préparation des activités qui leur concernent.

Une participation effective, notent-ils, qui a toujours été couronnée de succès. De quoi s’étonner aujourd’hui : « Comment une activité de grande envergure puisse se tenir sans la participation des représentants de ceux qui vont mettre en application les clauses de ce grand rendez-vous combien déterminant ».

Eu égard à tout cela, la Cosesona demande les mobiles de cette exclusion et cette volonté de vouloir rompre le partenariat qui a permis de créer un climat de travail sain. Ce qui serait, d’après elle contre-productif. « Car, au regard de l’état des lieux du système éducatif, une pareille rencontre avec les concernés s’avère nécessaire. Car, elle permettrait de proposer des thèmes adéquats, fixer des objectifs ».

Contacté, le ministre de l’Education nationale et de la Recherche scientifique n’a pas voulu réagir.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Mugabonihera

    Ce que vous faites sans moi est contre moi. C’est connu !

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Entre espoir et résilience

En attendant la manne pétrolière promise aux Burundais par le Sieur Methussela Nikobamye, alias Pasteur Habimana, un ancien rebelle reconverti en importateur de produits pétroliers avec sa compagnie « Gasen Petroleum Group Africa Limited Burundi SA », – comme lui, prononcez « ça » (…)

Online Users

Total 1 520 users online