Mercredi 30 novembre 2022

Société

Ensmart : des membres de la diaspora burundaise engagée dans l’énergie solaire

05/10/2022 23
Ensmart : des membres de la diaspora burundaise engagée dans l’énergie solaire
La société Ensmart a octroyé un don de 100 matelas aux élèves de l’ETS de Kamenge

500 mégawatts d’énergie solaire d’une valeur de 670 millions USD, vont être distribués au Burundi par la société Ensmart pilotée par des membres de la diaspora burundaise vivant en Belgique, a annoncé  ce 4 octobre le président de cette entreprise, Alidi Sudi. Selon lui, en plus de ces 500 mégawatts, Ensmart dispose d’une capacité d’énergie solaire de 100 mégawatts dans ses stocks.

Cependant, comme l’a confié le président de la société Ensmart, aucune étude n’est  encore menée. Il a fait savoir que sa société négocie toujours avec le gouvernement burundais sur les modalités de démarrage.
« C’est un projet gagnant-gagnant. Nous allons produire l’énergie solaire, et c’est à la Regideso de fixer les prix et de la distribuer à la population », a  encore expliqué M. Sudi.

Il  a demandé au gouvernement burundais de collaborer avec cette société et  en appelle même au président de la République, qui d’après lui, ne cesse d’encourager la diaspora burundaise à investir au pays natal.

« On a tout le budget nécessaire pour faire les installations, le Burundi n’a qu’à accepter, et nous sommes prêts à commencer même demain », a confié  Alidi Sudi.

La société Ensmart dont les membres sont des anciens de l’ETS de Kamenge a également octroyé un don de 100 matelas à cet établissement, d’une valeur de 12 millions de francs burundais.

L’administrateur de la commune Ntahangwa a exhorté cette société à venir en aide aux autres établissements en difficultés.

Forum des lecteurs d'Iwacu

23 réactions
  1. Tharcisse

    Je suis très sceptique par rapport à la réalisation de ce projet:

    – Le budget de 670 Millions de dollars= Budget annuel de l’etat, ont-ils cet argent?
    – Le bdi augmenterait de 50 fois sa capacité énergétique, un rêve

    Par contre la surface de 33 ha= 33 terrain de foot, ce n’est peu mais non plus ce n’est pas énorme

  2. Mutama

    mbega ko nzi neza muri Belgique hari ubukene buzura inzara abo ba Diaspora amahera yavuye hehe???

    • Yan

      @Mutama
      Muri Belgique uvuze ko hari inzara izura inzara. Mugabo mbonye PIB par habitant muri 2021 yari 43.600 dollars. Mu Rwanda yari 900$ par habitant et par an. Mugabo kenshi utubwira ko Urwanda ari paradis. None tubifate gute? Tomora neza: mu Bubirigi hakenye diaspora.

  3. Sebarazingiza

    Ensmart = Deniz Taner = Un montage pyramidal

    Il y a eu dans le passé d’autres model et surtout dans la téléphonie; svp ne tombes pas dedans!

    • Stan Siyomana

      @Sebarazingiza
      1. Plus précisement:
      Deniz Taner
      Managing Director at Ensmart Power Conversion & Energy Storage
      Rayne, England, United Kingdom
      10,275 followers 500+ connections
      Join to connect
      https://uk.linkedin.com/in/deniz-taner-61a75336
      2. Abo barundi bakorera/bakorana n’iyo compagnie bariyerekanye kumugaragaro muri conférence de presse.
      Lero twizere ko abantu bashoboye kubabaza ibibazo kandi twizere ko Reta Mveyi Reta Nkozi izobanza kwiga neza dossier y’iyo compagnie nshasha ije gukorera i Burundi.

  4. Mugabarabona

    Mbega umwe we yasaba uruhusha ngo azane ibitoro vyinshi we mwomenya ivyiwe bigeze he ?

    • Jimmy nkurunziza

      @Mutama,uburundi nico gihugu cambere gikenye.muga ntivyabujije ko ziranotse yubaka usine a plusieurs centaine de millions de dollars.ikindi,projet kugira umuntu ayikore simpaka azobe ari amahera yawe mumufuko.les banques sont là pour financer.ubukene generalisé muba petit fonctionnaire ntibusigura ko haba hatari de grand projets ziba financé hejuru

      • Jimmy nkurunziza

        ziranotse ariko yubaka usine en tanzanie a plus de 300millions*

        • Stan Siyomana

          @Jimmy nkurunziza
          Ce serait un grand pas pour nos hommes et femmes d’affaires burundais.
          S’agirait-il de monsieur Adrien Ntigacika (= Ziranotse Bdi sur Facebook?), patron de la société Itracom?
          « Tanzania’s Ambassador to Burundi Dr Jilly Maleko said Intracom is a serious investor and the cement investment is the second project in the country.
          “I am tipped that they will again use CRDB loan facility to implement the project,” Dr Maleko told the ‘Daily News’. Intracom also invested 400bn/- in fertiliser production in Dodoma to produce some 600,000 tonnes of fertiliser and 300,000 tonnes of limestone annually. Upon the completion of the project next month, it envisaged to end import dependence on fertilisers… »
          https://www.africa-press.net/tanzania/all-news/burundi-firm-sets-up-575bn-cement-factory-in-kigoma

          • Stan Siyomana

            Lors des cérémonies de célébration des 60 ans d’indépendance de l’Ouganda, le président kényan Dr William Samoei Ruto a dit que le Kenya dépense 500 millions de dollars pour l’importation du clinker (utilisé dans la fabrication du ciment) alors qu’il y a assez de matières premières au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda.
            « We spend 500 million dollars every year to import clinker for our cement manufacture for our construction. That too we have raw material in Kenya, in Tanzania and in Uganda… »
            https://www.youtube.com/watch?v=hSi4GGCfUo8

  5. Gacece

    500 Megawatts en énergie solaire? C’est trop exagéré! Il faudrait compter entre 300 000 à 400 000 panneaux solaires par 100 MW seulement.

    Une simple recherche indique qu’il faut entre 1 et 2 hectares de terrain par 1 MW. Donc, la superficie devrait être comprise entre 5 et 10 kilomètres carrés.

    Où vont-ils trouver un terrain aussi vaste pour l’installation de ces panneaux solaires? Même s’ils décident de faire de petites installations partout dans le pays, les coûts de stockage, de distribution et d’entretien des sites et des équipements conduiraient inévitablement à une faillite. N’oublions pas que les Burundais ne sont pas de gros consommateurs d’électricité.

    Mais donnons la chance aux coureurs.

    • Mafero

      @Gacece, Si c’est la superficie qui vous inquiete, il suffit d’installer leurs panneaux ne fut-ce que sur les toitures de quelques quartiers de Bujumbura-Mairie

    • Stan Siyomana

      @Gacece
      1. Vous écrivez:« Une simple recherche indique qu’il faut entre 1 et 2 hectares de terrain par 1 MW. Donc, la superficie devrait être comprise entre 5 et 10 kilomètres carrés… »
      2. Mon commentaire
      a). Je ne suis pas spécialiste en énergie solaire, mais aux fins de discussion, supposons que Ensmart construise la capacité des 500 MW dans 20 sites à travers tous le pays (donc à raison de 25 MW par province par exemple).
      b). En suite, prenons l’exemple de Bhadla Solar Park dans l’Etat de Rajasthan au nord de l’Inde.
      « Bhadla Solar Park is a 2255 MW capacity solar power plant located in the Jodhpur district of Rajasthan and spread over a total area of 10,000 acres. It is one of the largest solar parks in India… »
      https://kenbrooksolar.com/solar-power-plants/mw-solar-power-grid
      Nos 25 MW pourraient être produits sur un terrain de 110,86 ares soit 0,45 kilomètre carré.
      Sur ma propre colline natale, il y a deux endroits rocheux, bien ensoleillés et qui auraient cette superficie nécessaire (et ça ne nuirait pas à l’agriculture).
      c). Comme le Burundi a de la peine à faire démarrer son exploitation de gisements de nickel, il serait intéressant de suivre comment va se dérouler le projet de la compagnie minière Anglo American Platinum Ltd de produire 100 MW ( coût du projet d’environ 110 millions de dollars américains) à sa mine de platine de Mogalakwena (dans la Province de Limpopo au nord-est de l’Afrique du Sud).
      https://en.wikipedia.org/wiki/Mogalakwena_Solar_Power_Station

    • Yan

      @Gacece
      « Mais donnons la chance aux coureurs. »

      Effectivement ils ont droit au bénéfice du doute malgré le scepticisme de quelques uns comme moi aussi. Non seulement techniquement c’est titanesque, mais aussi financièrement, pour des particuliers uniquement membres de la diaspora burundaise. A moins qu’ils soient tombés sur un sponsor genre Bill Gates ou quelqu’un d’autres ayant des épaules aussi larges financièrement que les siennes.

    • Gacece

      @Mafero et @Stan Siyomana
      La superficie sur laquelle installer ces panneaux n’est pas un si grand problème.

      Le problème principal se trouve surtout dans le stockage de l’’électricité produit. Cela prend des grosses batteries pour stocker cette électricité.

      Ensuite vient le problème de la distribution : si l’électricité n’est pas consommée et que les batteries sont à pleine capacité, l’entreprise sera en train de travailler à perte.

      Le stockage, la distribution vers les consommateurs, l’entretien de l’équipement mais aussi et surtout la taille du marché (le nombres de clients, leurs besoins en électricité et leur capacité à payer) constituent le plus gros défi.

      Investir 650 M USD dans un pays avec un PIB comme le nôtre, c’est prendre de gros risques. C’est juste mon opinion.

      Ils pourraient peut-être envisager de commencer par de petits projets à proximité des principaux centre urbains, quitte à prendre de l’expansion petit à petit.

      • Stan Siyomana

        @Gacece
        1. Dans cinq ans, les burundais et le monde entier veront UN GRAND BOND EN AVANT (non à la Mao Zedong, mais à la burundaise) puisque « Le premier ministre Gervais Ndirakobuca a procédé mardi 5 octobre 2022 à l’ouverture officielle de la table ronde sur l’accès à l’électricité au Burundi. Il a précisé que cette table ronde est organisée dans le but de présenter la stratégie du Gouvernement du Burundi pour atteindre l’accès universel à l’électricité en 2027… »
        https://www.burundi-forum.org/85189/table-ronde-sur-lacces-universel-a-lelectricite-au-burundi/
        2. Ce sera un effort herculéen sur le plan énergétique puisque pour le moment « Des statistiques de la Banque mondiale montrent que seulement 12 % de la population a accès à l’électricité au Burundi, ce qui est inférieur à la moyenne de la région d’Afrique de l’Est (47 %)… »
        https://www.ruralelec.org/press-releases/les-journees-de-lacces-lenergie-au-burundi-canaliseront-les-efforts-du-secteur-public

      • Gacece

        Stan Siyomana
        Je n’ai rien contre des projets ambitieux. Ce qui m’inquiète, c’est qu’on est habitué à voir le gouvernement accorder des marchés à des investisseurs qui s’annoncent en grande pompe comme ce projet-ci. Alors qu’il ne s’agit que de simples ballons qui se dégonflent avant même que le projet ait commencé. Cela retarde le développement et fait perdre des opportunités à des investisseurs modestes, mais fiables et engagés.

        Parfois j’ai même l’impression que ce sont des gens qui veulent à tout prix faire de la diversion en créant des projets attrayants mais bidons, pour que le gouvernement continue de « ne pas s’occuper » du vrai développement. On devrait corriger ces lacunes et ne pas tomber dans ces pièges à cons.

        Personne ne peut investir 650 M USD sans en attendre un retour sur son investissement, rapidement!… Et on sait que le seul langage que les investisseurs comprennent est le profit. Il faudrait que les consommateurs burundais (ceux qui consomment de l’électricité) dépensent plus qu’ils ne gagnent avant que cette compagnie commence à dégager des bénéfices de son investissement.

        On doit être capable de détecter des projets qui risquent de se révéler des escroqueries avant de perdre temps et argent.

  6. Stan Siyomana

    1. Vous écrivez:« vont être installées au Burundi par la société Ensmart pilotée par des membres de la diaspora burundaise vivant en Belgique, a annoncé le président de cette entreprise Alidi Sudi ce 4 octobre… »
    2. Mon commentaire
    Dans la vidéo du journal en kirundi de BE TV Burundi du 04 octobre 2022, Alidi Sudi a dit:« N’ukuvuga umuyagankuba udakwiye IYO SYSTEME YACU YITWA UPS irashobora kuregula uwo mucanwa, urashobora kongeza… »
    Dans cette vidéo, il est bien clair que ces chemises polo et casquettes jaunes ONT LE LOGO DE « ENSMART Power conversion & Energy storage » (= entreprise qui a son siège en Angleterre).
    « Having RD centers in the United Kingdom and Turkey, EnSmart Power applies innovative and most efficient technologies such as three level IGBT rectifier technology and smart control techniques in the Uninterruptible Power Systems (UPS) ranging from 10kVA to 1000kVA. The company focuses on the R & D and manufacturing of the products in the field of Data Center and New Energy, and providing a wide range of solution such as AC and DC UPS, Battery Chargers, Rectifiers, Frequency Converters, Servo and Static Voltage Regulators, Inverters, Power Converters, Integrated PV and Energy Storage Systems… »
    https://www.ensmartpower.com/about-us/
    https://www.youtube.com/watch?v=GrKyhF-Pxlc&t=619s

    • Stan Siyomana

      Dans cette vidéo de BE TV Burundi, Alidi Sudi a bien précisé:«  Ibintu vyose kuva kumusumari gushika ku vyuma, ivyerekeye amapanneaux solaires, ivyerekeye amabatiri, IBINTU VYOSE BIKORESHWA MURI INSTALLATION YACU NI IVYA ENSMART… »
      https://www.youtube.com/watch?v=GrKyhF-Pxlc&t=624s

    • Sebarazingiza

      Sudi Alidi ou Alidi Sudi? Ninde? Asanzwe akoriki?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 881 users online