Samedi 16 octobre 2021

Économie

Energie renouvelable : le taux d’électrification reste faible

07/10/2021 1
Energie renouvelable : le taux d’électrification reste faible
D’après le directeur des Energies et Efficacité énergétique, le marché énergétique est encore vierge

Le marché énergétique est encore vierge, a déploré le directeur des Énergies renouvelables et Efficacité énergétique au sein du ministère chargé de l’Énergie, ce 6 octobre lors du lancement des projets ElectriFi et Get.invest. Le ministère chargé de l’Énergie appelle des investisseurs privés à intervenir dans ce secteur.

D’après l’Ir Willy Ciza, directeur des Énergies renouvelables et d’Efficacité énergétique au sein du ministère de l’Hydraulique, de l’Énergie et des Mines, le Burundi a un taux d’électrification faible. Il indique que l’accès à l’électricité s’évalue à 10 % dans les zones à forte concentration et 2 % en milieu rural.

Le directeur des Énergies renouvelables encourage les investisseurs tant nationaux qu’internationaux à appuyer ce secteur. Et de déplorer que le marché énergie renouvelable est encore vierge. « Leurs investissements permettront à augmenter l’accès à l’électricité, à créer de l’emploi et de rendre l’économie du pays prospère ».

Des projets salvateurs ?

En vue de favoriser les investissements du secteur privé intervenant dans le domaine de l’énergie, deux projets ElectriFi et Get.invest ont vu le jour ce mercredi. Le portefeuille du projet ElectriFi est de 8 millions d’euros et celui de Get.invest est de 1,6 millions d’euros.

Les investisseurs œuvrant dans le domaine de l’énergie saluent l’arrivée de ces deux projets. Cependant, ils demandent ces derniers à réviser leurs critères d’éligibilité.
Et de préciser qu’avoir une entreprise ayant une expérience de trois ans dans le domaine de l’énergie est l’une des conditions d’éligibilité imposées par ces projets.
Les représentants de ces deux projets reconnaissent que le secteur privé intervenant dans le domaine de l’énergie est confronté à pas mal de difficultés.

« Nous allons financer les entreprises partenaires en tenant compte de leur situation », rassure Lionel Dieu, agent principal d’investissement du projet ElectriFi.
Les projets ElectriFi et Get.invest seront financés par l’Union européenne à une hauteur de 10,6 millions d’euros, soit 24 milliards de francs burundais.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Stan Siyomana

    1. Vous écrivez:”Il indique que l’accès à l’électricité s’évalue à 10 % dans les zones à forte concentration et 2 % en milieu rural…”
    2. Mon commentaire
    a). L’on dit qu’en France par exemple, “Avec la hausse incessante du prix de l’électricité, 7 Français(es) sur 10 souhaitent équiper leur logement d’une installation solaire afin de consommer leur propre énergie…”
    https://www.insunwetrust.solar/blog/le-solaire-et-vous/panneau-solaire-prix/
    b). Vu notre mode d’habitat qui fait que la grande majorité de la population burundaise vit éparpillée sur nos collines, je pense que de simples kits panneaux solaires aideraient notre monde rural (même au détriment du monopole de la société étatique REGIDESO s’il le faut).
    c). L’on pourrait s’informer pour chercher à travers le monde où acheter de simple kits les moins
    chers (comme ces deux exemples qui suivent):

    Kit éclairage solaire 10W pour 5 heures pour chalet ampoule LED 7W
    https://www.energiasolare100.com/fr/kit-eclairage-solaire-10w-pour-5-heures-pour-chalet-ampoule-led-7w.html

    50W Panel Solar System Full Kit
    https://jiji.ug/kampala/solar-energy-products/50w-panel-solar-system-full-kit-7Vqk66MenAbeQbJxz3DraDor.html?lid=oAv9IxynpX_IrBaE&cur_pos=14&pos=14&ads_count=140&ads_per_page=14&page=2

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 892 users online