Politique

Élections 2020 : la coalition Kira-Burundi s’en prend à la CENI

21/04/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Élections 2020 : la coalition Kira-Burundi s’en prend à la CENI
Élections 2020 : la coalition Kira-Burundi s’en prend à la CENI
Aloys Baricako : « Qu’il pleuve ou qu’il neige, la coalition Kira-Burundi ne compte pas se retirer de la course électorale »

D’après Aloys Baricako, président de la coalition Kira-Burundi, la CENI est en train de torpiller le processus électoral et de réduire à néant ses espoirs. Cette coalition demande au président de la République d’intervenir, pour que justice soit faite.

« Au moment où le processus électoral entre dans sa vitesse de croisière, la coalition Kira-Burundi se voit obligée de faire une analyse sans faux-fuyant, non seulement pour donner sa contribution à la promotion et à la sauvegarde d’une démocratie sûre et rassurante pour tous au Burundi, mais aussi et surtout de demander que justice soit faite », peut-on lire dans le mémorandum de cette coalition adressé le 15 avril au président de la République.

Cette coalition a tenu une conférence de presse ce lundi 20 avril. Selon Aloys Baricako, son président, la correspondance adressée au Chef de l’Etat a pour objectif de démontrer le torpillage du processus électoral commis par Ceni. C’est également de lancer un dernier cri d’alarme auprès du président pour qu’il garantisse à la coalition Kira-Burundi, le même traitement que les autres compétiteurs par la Ceni.

Dans ce mémorandum, la coalition Kira-Burundi, revient sur les rejets des dossiers de son candidat à la présidentielle, les dossiers de ses candidats à la députation, aux conseillers communaux ainsi que ses mandataires.

Aloys Baricako précise qu’après avoir saisi la Cour constitutionnelle, les dossiers du candidat à la présidentielle du 20 mai, ainsi que ceux des députés, ont été approuvés.
Cependant, Aloys Baricako confie que par le rejet des listes des candidats députés de la coalition Kira-Burundi, surtout dans les circonscriptions à forte base électorale, la Ceni cherche à décourager les membres de la coalition et si, possible, la faire disparaître de la scène politique.

Et de marteler : « Qu’il pleuve ou qu’il neige, la coalition ne compte pas se retirer de la course électorale. Toutes ces manœuvres visent à nous décourager, comme dans les élections de 2015. Mais nous n’allons pas nous retirer cette-fois-ci ».

Pour le président de la coalition Kira-Burundi, il n’y a que le président de la République, qui peut résoudre ce problème. Car, d’après lui, les membres de la Ceni ainsi que leurs missions ont été nommés par un décret présidentiel.

Toutefois, conscient que la réponse du président peut être en leur faveur ou le cas contraire, Aloys Baricako confie qu’en tant que coalition politique, Kira-Burundi devra prendre des stratégies pour faire face à toute réponse qu’elle recevra.

Contacté, Jean-Claude Karerwa Ndenzako, porte-parole du président de la République, indique qu’il n’est pas au courant de ce mémorandum. Il promet de s’exprimer ultérieurement.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 165 users online