Vendredi 19 avril 2024

Société

Education : Une étude révèle des dangers dans les manuels de la section Langue du post-fondamental

27/04/2022 3
Education : Une étude révèle des dangers dans les manuels de la section Langue du post-fondamental
La rupture entre la section langue et des études supérieures de lettres est quasi-totale.

Réalisée par Liévin Nshimirimana, maître-assistant à l’Université du Burundi dans la Faculté des Lettres et Sciences humaines, son étude et ses conclusions sont alarmantes. Selon lui, les lacunes observées dans ces manuels sont à la base du manque d’intérêt à la littérature des élèves.

« Si rien n’est fait, le métier de la plume risque de s’éteindre dans la nouvelle génération. Le goût de l’écriture et de la lecture n’est pas inculqué dans l’enseignement », déplore ce professeur.

Dans son étude, il a révélé sept dangers observés dans la section Langue de l’enseignement post-fondamental dans les établissements secondaires burundais.

Parmi les dangers relevés, figure le manque d’images dans les manuels d’enseignement de la section Langue. Outil didactique important, selon le professeur, ceci rend les textes enseignés peu attirant pour des élèves du secondaire souvent très jeunes.

« Les programmes du secondaire aujourd’hui excluent presque le développement de outils de lecture, les images rendent les textes plus attirants et stimulent la réflexion des enseignés ».

A part cela, le professeur dénombre également le manque d’approche littéraire dans les textes, la qualité douteuse de celles qui sont là, manque de textes littéraires, la non contextualisation de l’apprentissage ainsi que la pertinence et la suffisance qui ne sont pas prise en compte.

« La littérature est le laboratoire de la langue, la lecture interprétative permet aux élèves, bientôt étudiants universitaires de développer l’esprit d’analyse, de jugement, un esprit critique qui leur évite des erreurs de raisonnement et/ou d’appréciation », peut-on lire dans cette étude.
Et d’ajouter que, la suppression des disciplines tel que la sociologie, l’économie, la biologie, la philosophie, la géographie, etc. aboutira à la réduction des ressources nécessaires pour réaliser certaines tâches.

Selon le professeur Liévin Nshimirimana, il sera impossible d’atteindre les objectifs pédagogiques assignés à la section Langue et la rupture entre la section Langue et des études supérieures de Lettres est quasi-totale.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Gacece

    Arrêtez d’exagérer s’il vous plaît! En sixième primaire (années 70), nous résolvions déjà des problèmes de mathématiques (calcul s’il vous plaît!) sur la vitesse des « trains » (sans images de trains) alors qu’il n’y a jamais eu de train au Burundi.

    À l’école secondaire, nous avions accès aux dictionnaires « Le Robert » et « Le Larousse illustré ».

    L’histoire de l’Afrique… les Sundiata Keita… Sumanguru (?) ou Soumaoro Kanté… l’empire Bakuba.., le Tombuktu… Nous avons appris tout cela avec des illustrations archaïques, insuffisantes à la représentation de la réalité culturelle ou historique, pour ne pas dire mensongères!

    Un dessin ou une photo, c’est un « point de vue » (littéralement!)… du dessinateur ou du photographe : une illustration de l’interprétation qu’ils font de ce qu’ils voient et veulent « faire voir »!… Par conséquent, ce sont des opinions!

    Tout le monde ne le remarque pas, mais Instagram est une immense base de données d’opinions! À votre avis, pourquoi pensez-vous qu’on appelle ceux qui y ont du succès des « influenceurs »?… Et oui : un selfie* est une opinion!

    Laissons les « apprentis-sages » à leurs propres opinions! Mieux vaut les guider que les faire figer dans des représentations tendancieuses.

    Et si vous leur appreniez à dessiner? Donnez-leur la définition et demandez-leur de l’illustrer en image ou en bricolage! C’est cela la créativité!

    *Déjà dans les dictionnaires français!

  2. Maniraho

    En effet, prenons le temps de lire notre histoire récente et surtout ayons l’esprit critique pour avancer !!
    https://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/3CF68304983A9459C1256A4C00546469-icg-buru-14may.pdf

  3. Bazombanza

    « La littérature est le laboratoire de la langue, la lecture interprétative permet aux élèves, bientôt étudiants universitaires de développer l’esprit d’analyse, de jugement, un esprit critique qui leur évite des erreurs de raisonnement et/ou d’appréciation »
    « …Un esprit critique qui leur évite des erreurs de raisonnement et/ou d’appréciation.. » ! Merci M. Le Professeur !!! Et justement si c’était cet esprit critique qu’on veut effacer ?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Déceptions

Par Léandre Sikuyavuga Menaces, calculs ou pur suivisme ? L’Assemblée nationale vient d’adopter presque à l’unanimité le projet du Code électoral. Seuls deux députés ont émis leurs objections. Ce Code qui va régir les prochaines élections avait pourtant suscité moult réactions (…)

Online Users

Total 3 200 users online